Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 novembre 2008

RHINOCEROS NOIR D'AFRIQUE

Dans l'album-photo, une nouvelle pièce : le rhinocéros noir d'Afrique.

Lorsque j'ai fait le Rhinocéros blanc, j'avais exprimé le souhait de continuer un jour la série des principales espèces. C'est en partie fait, avec le Rhino indien et maintenant l'autre rhino d'Afrique : le noir. Un jour peut-être m'attaquerai-je aux rhino de Java et Sumatra, beaucoup plus petits.

J'ai toujours trouvé étonnant que le nom scientifique du rhino blanc et du rhino noir - respectivement Ceratotherium Simum et Diceros Bicornis - soient si différents, pour des animaux quand même très proches, mais c'est ainsi.

J'ai déjà expliqué (cf. ma note du 12 janvier 2007 sur le rhino blanc, dans les Archives) la raison erronée qui a poussé les Anglais à qualifier de blanc et noir des animaux qui ont une couleur analogue. Les Allemands sont plus exacts en appelant l'un - le blanc - "Rhino à gueule large" et l'autre "rhino à gueule pointue". C'est en effet la principale différence, le rhino noir ne broutant pas l'herbe mais cueillant avec la lèvre supérieure les rameaux des arbustes de la savane.

Le rhino noir pèse de 1500 kg à 1800 kg contre 2 000 Kg pour son cousin. Il est également plus petit et ne possède pas cette curieuse bosse entre le garrot et la tête. On peut donc dire qu'il a une ligne plus harmonieuse. L'empreinte des pieds n'est pas tout à fait identique, celle du noir étant plus ronde.

Dans son "Encyclopédie des animaux de grande chasse en Afrique", Pierre-Alexandre Fiorenza écrit ceci : "C'est un animal bizarre, sujet à des lubies. Mis en présence de l'homme, il peut tout aussi bien rester à le contempler ou charger furieusement. Ses réactions sont totalement imprévisibles. Toutes les manifestations insolites sont pour lui d'un extrême intérêt, car il est très curieux". On le voit d'ailleurs peu dans les zoos car il est beaucoup moins placide que le blanc.

La longueur record pour sa corne est de 138 cm (femelle trouvée morte au Kénya en 1902), soit un peu moins que le record de rhinocéros blanc (158 cm sur un animal tué en 1898).

Le modèle encore en terre que je présente subira quelques améliorations à la fonte : la corne sera évidemment affinée au bout et les pieds reposeront parfaitement sur le socle, ce qui n'est pas le cas actuellement sur le modèle en terre.

 

Les commentaires sont fermés.