Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 septembre 2009

LA VALEUR D'UN BRONZE (21) : LA GENETTE DE BARYE

Monsieur Jean-Claude T. nous soumet aujourd'hui (enfin, il y a quelques semaines car je suis très en retard pour répondre aux nombreuses demandes...)  un bronze  de Barye et même plus précisément de l'illustre Antoine-Louis Barye (1795-1875), dont j'ai beaucoup parlé dans mes précédentes notes. A la différence des pièces présentées jusqu'ici, nous avons cette fois un bas-relief. Il représente une genette emportant un oiseau (on ne peut distinguer de quel oiseau il s'agit !).

Barye genette 1.jpg
 

Un mot sur la genette : c'est un petit carnivore commun en Europe, d'environ 50 cm de long pour un poids de 2 kg. C'est un animal solitaire, excellent grimpeur et pourvu de griffes semi-rétractiles. Il apprécie les poulaillers... Il paraît que les genettes étaient souvent apprivoisées au Moyen-Age et rendait les mêmes services que les chats aujourd'hui, chassant les souris voire les rats.

Comme bien d'autres sculpteurs, dont Pierre-Jules Mêne après lui, Barye a modelé plusieurs bas-reliefs : fauves, rapaces, scènes de chasse, etc. Dans son catalogue édité vers 1860, Barye indique que le léopard, la panthère (NB : je ne sais comment il put distinguer ces deux animaux qui sont de la même espèce, seules les appellations locales changeant...), la genette et le cerf de Virgnie, réalisés en 1831, forment un ensemble. Chacun d'eux était alors vendu 10 Francs avec cadre et 6 Francs sans cadre.

Barye genette 2.jpg

Il paraît que cette genette est plus rare que les bas-reliefs de rapaces. On la voit pourtant de temps à autre en vente.

Monsieur T. nous donne les dimensions suivantes : 14 cm x 6,5 cm. Elles sont logiquement un peu plus petites que celles du bas-relief avec cadre.

Comme le relève fort justement notre internaute, le très grand intérêt de cette pièce vient du fait qu'elle est datée sur le côté, verticalement "Barye 1831". Dans leur catalogue raisonné de l'oeuvre de Barye, Messieurs Richarme et Poletti mentionnent bien que Barye a daté ainsi certaines pièces jusqu'en 1834, et ce bas-relief en fait partie. Il s'agit donc ici d'une très belle et authentique sculpture, ce qui est de toutes façons visible à la finesse de sa ciselure : bien que ce bas-relief soit tout petit, on distingue parfaitement les traits de la genette, ses machoires gonflées par la proie qu'elle serre, ses doigts et son pelage. Tout le génie et le don d'observation de Barye ! 

Barye genette 3.jpg

Donner un prix à cette pièce n'est pas facile : un bas-relief, surtout très petit, est moins "spectaculaire" qu'une pièce en trois dimensions, mais son authenticité lui donne une valeur particulière. Ce bronze a été vendu chez Christies en avril 2003 pour 1673 US dollars (frais inclus), mais en juin 2005, on la trouvait (probablement pas si ancienne) estimée entre 500 Euros et 600 Euros (hors frais). Il me semble qu'un amateur éclairé recherchant des pièces rares de Barye serait près à débourser entre 1000 Euros et 1500 Euros pour l'ajouter à sa collection.

En terminant cette note, je relève les estimations suivantes pour deux ventes à venir :

- Etude Coutau-Bégarie - 7 oct. 2009 - Bas-relief de Barye daté 1831 - "Léopard" : 500 Euros à 600 Euros (soit environ 700 Euros frans compris)

- Etude Boisgirard - 13 oct. 2009 - Bas-relief de Barye - "Lion" : 800 à 1000 Euros (soit environ 1000 Euros à 1200 Euros frais compris).

Merci à Monsieur T. pour la qualité de ses photos, et celle, amusante, du dos de la pièce.

Barye genette 4.jpg
Vous possédez un bronze animalier et vous en ignorez l'histoire ou la valeur ? Envoyez-moi quelques photos très nettes (vue générale, signature, marque de fondeur éventuelle, dessous) à : damiencolcombet@free.fr

23:21 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Bonjour
pour repondre a votre question dans le texte. Seul le terme leopard designe une espece. Le terme pantere est utilise pour designe soit le leopard soit le jaguar. Ces 2 especes vivent sur des continents differents. Le jaguar est plus trapu que le leopard.

Écrit par : mouveroux | 02 novembre 2009

Merci pour ce commentaire. Si je puis me permettre, certes Jaguar et Léopard font tous deux parties du Genre "Panthera", le premier étant "Panthera Onca" et le second "Panthera Pardus", mais je ne suis pas certain que le nom Panthère puisse être appliqué au jaguar, qui est un animal assez différent, par son allure effectivement plus trapue mais surtout par la forme de ses taches. Bizarrement et de faàn inappropriée, les Sud-Américains l'appellent souvent "Tigre", d'où d'ailleurs le surnom de "Tigrero" pour Sacha Siemel qui les tuait à l'épieu. Pour ma part, en Afrique, j'ai entendu indistinctement les gens parler de Léopard ou de Panthère, comme en Asie d'ailleurs, et il est impossible de distinguer l'origine africaine ou asiatique de cet animal quand on le voit.

Écrit par : Colcombet | 02 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.