Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 janvier 2010

LE CROCODILE DU NIL

Deux mois sans créer de nouvel animal ! Cette période a pourtant été fort occupée en raison de l'exposition de Saint-Mandé, du Salon des Artistes Animaliers de Bry/Marne, de la vente à Drouot, mais aussi par la réalisation de ma première oeuvre de grande taille (150 cm de hauteur), actuellement à la fonte et qui devrait être prête fin janvier.

Pour bien commencer l'année après les vacances de Noël, je me suis remis au travail avec un sujet qui me faisait envie depuis longtemps mais que je craignais de ne pas savoir faire : un Crocodile du Nil. Et finalement, je n'en suis pas mécontent.

P1020695.JPG

Il ne faut pas confondre la famille des crocodilidés, qui comprend 3 genres et 14 espèces, avec celles des caïmans, alligators et gavials. Caïmans et alligators ont une tête plustôt ovale et courte, alors que le gavial a un museau extrêmement effilé (voir "Le tigre attaquant un gavial" de Barye) et le croco une tête plutôt triangulaire. Autre différence, l'alligator ne laisse pas voir ses dents lorsque sa gueule est fermée, contrairement aux autres et en particuler au crocodile. Au très beau Muséum d'histoire naturelle de Vienne (Autriche), on peut admirer un gigantesque gavial qui doit bien mesurer 6 mètres de long.

Les crocodiles marins, vivant en Océanie et en Australie, et les crocodiles du Nil, présents dans presque toute l'Afrique noire, sont les plus gros, le record étant atteint par un croco marin de 8,60 mètres. En dehors de cet animal exceptionnel, les très grands animaux peuvent, dans l'une et l'autre espèce, mesurer 6 à 7 mètres et peser 900 kg voire une tonne. C'est le cas d'un véritable monstre installé dans un lac au Burundi et surnommé Gustave. Il serait d'ailleurs mort maintenant mais on voit souvent des photos de cet animal sur internet.

Les crocodiles ont 5 doigts aux pattes antérieures et 4, palmés, aux postérieurs.

DSC_0642 N&B.JPG

Le crocodile fascine et fait peur, avec son espèce de sourire sadique, son cou épais et goitreux, son oeil impassible, sa somnolence immobile, gueule ouverte, qui cache en réalité une très grande vivacité. Je me souviens qu'un jour, au Kénya, un employé de restaurant jetait des restes de repas au bord du lac pour faire venir les crocodiles, au grand bonheur des touristes. Effectivement, on vit des vieux troncs d'arbres flottant sur l'eau (comme dans Tintin !) s'animer, monter lentement et pesamment sur la berge. Lenteur simulée car un gros croco fit tout à coup volte-face et bondit quasiment sur le pauvre homme qui ne dut son salut qu'à une bon réflexe - ou une grande habitude de ces reptiles.

J'ai lu quelque part : "Un crocodile est un dinosaure qui n'a pas disparu". Ci-dessous une photo d'un vrai croco, prise au zoo de Ziniaré.

FH000001.JPG

Un crocodile peut courir à 18 km/heure, jaillir verticalement hors de l'eau et même, pour certaines espèces, sauter. On a tous vu un jour cette scène : dans la rivière Mara ou au bord d'un marigot, une antilope boit et un croco l'attrape soudain par le museau puis recule jusqu'à mettre dans l'eau le bout du museau de sa victime, qui se noit debout.

P1020661 n&b zoom.JPG

Il est très difficile d'ouvrir la gueule d'un croco qui tient une proie, mais à l'inverse il a peu de force pour l'ouvrir si on la lui tient fermée. C'est d'ailleurs ce qu'explique Freddy Boller dans un livre terrifiant ("L'enfer des crocodiles") où il raconte ses chasses au croco la nuit à pied et dans l'eau. Les dents de ces reptiles ne sont pas faites pour mâcher mais pour saisir. La proie est ensuite noyée puis mise à pourrir dans un trou sous l'eau, jusqu'à ce que le croco puisse l'avaler par morceaux. Autre technique : le croco s'accroche fermement à un gros animal mort, comme un hippopotame ou un zèbre, et fait des tonneaux sur lui-même afin d'arracher des morceaux.

Les crocodiles font beaucoup de victimes et il faut se garder, dans les régions qu'ils fréquentent, de marcher trop près de l'eau. Voici une photo, prise au Burkina, d'un trou de crocodile près d'un marigot.

FH000013.JPG

La tentation est toujours de croire cet animal lourd, lent et prévisible. Même s'il ne s'agit pas d'un crocodile du Nil mais probablement d'un caïman, un regard à cette photo (cliquer sur le lien) montre l'allure incroyable que ces reptiles peuvent avoir (on dirait l'une de ces créatures fantastiques des vieux films d'horreur, comme "Le monstre du lac noir"...) :

http://www.discourse.net/archives/pix/american-crocodile-emerging-water.jpg

Je me suis bien amusé avec mon crocodile du Nil : j'ai voulu réussir à lui donner un air inquiétant sans la gueule ouverte, ce qui aurait été trop facile. Je me suis attaché à rendre la puissance formidable de la queue, toujours très longue par rapport au corps, et l'attitude faussement au repos, matérialisée par la patte postérieure reposant à l'envers. Il a ce sourire bizarre et inquiétant qui vient de la forme de la bouche, dont la commissure est largement en arrière des yeux. Sa tête est comme bosselée. J'espère que la fonderie saura parfaitement reproduire le relief de la peau (dont seul le ventre est utilisable en maroquinerie) et les dents dépassant des machoires.

P1020648 n&b.JPG

Le bout des doigts n'est qu'esquissé pour l'instant. Une fois fondu, je polirai les griffes pour les rendre fines et pointues. D'autre part, je ne suis pas satisfait du socle que l'on voit ici. J'ai fait ne nombreux essais et finalement, j'en ferai un plus grand, de style ancien. Il existera aussi une version sans socle (comme le préfère certaines galeries).

En décembre, record battu pour ce site : plus de 10 000 pages vues. Merci à tous les visiteurs !

15:55 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Bonjour,
Est-ce que vous envisagez de faire des réductions de cette sculpture qui me semble bien grande pour nombre de collectionneurs animaliers ?
Je me permets une question à ce sujet :
Vos bronzes d'art sont numérotés de 1 à 8, si vous décidez, en plus, de faire des réductions, seront-elles, aussi, numérotées de 1 à 8 ?
Pour les amateurs de crocodiles, on peut voir 2 beaux spécimens au zoo gratuit du Parc de la Tête d'Or à Lyon. Cet été, en les observant, j'ai remarqué que les 2 protubérances, au-dessus des yeux, s'enfonçaient dans la boïte cränienne quand ils s'immergeaient dans la mare. Idéal pour aller plus vite sous l'eau !
Super votre travail !
Malejo

Écrit par : joukova | 10 janvier 2010

Bonsoir,

Cette pièce n'est pas immense : elle ne mesure que 40 cm de long environ.
Si un bronze est sensiblement différent d'un autre ou s'ils ont une différence de taille d'au moins 10%, on peut recommencer une nouvelle numération.
Concernant une réduction, c'est une bonne idée. En fait, je ferai peut-être un autre crocodile, plus petit.
C'est amusant que vous me parliez des croco du Parc de la Tête d'Or car c'est en allant les voir (au travers des vitres de leur abri) il y a une semaine que je me suis décidé à en faire un !
Cordialement.

DC

Écrit par : Colcombet | 10 janvier 2010

Bonsoir
Vous n'avez mis qu'une semaine pour modeler votre crocodile !
Avec tous ces détails si bien représentés !
Bravo !
Merci pour les précisions sur les réductions.
Cordialement
Malejo

Écrit par : joukova | 10 janvier 2010

Bah, crocodile et aligator c est caiman la meme chose non?..

Écrit par : jbvendamme | 13 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.