Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 mai 2011

LA VALEUR D'UN BRONZE (37) : LE CHEVAL DE SALTIMBANQUE DE FREMIET

Mme Guillemette de Q. m'a adressé de belles photos d'un bronze charmant signé Emmanuel Frémiet. Elle s'interroge sur l'étonnant harnachement du cheval et la présence d'un chat sur le dos de celui-ci.

Les dimensions de ce bronze sont les suivantes : 21,5 cm de large x 22 cm de haut x 6 cm de profondeur. Elle a remarqué un tout petit chiffre gravé sur la terrasse : "45".

P1050032.JPG

J'ai déja parlé sur ce site d'Emmanuel Frémiet (1824-1910), qui est selon moi le plus talentueux, le plus prolifique, le plus grand sculpteur animalier. Son oeuvre est d'une incroyable richesse et ne se limite d'ailleurs pas aux animaux. Il a réalisé des oeuvres aussi diverses et pittoresques que "Canards se disputant un rat", "Pan et les oursons", "George Washington", "Bertrand Du Guesclin à cheval", "Orang Outan et sauvage de Bornéo", "Gorille enlevant une femme", "Eléphant pris au piège"... La liste est interminable !

Pour vous en convaincre, cherchez "Frémiet" (photos) sur internet.

 

P1050017.JPG

 

Il existe peu d'ouvrages sur ce génie ultraperfectionniste. Je recommande tout particulièment "La main et le multiple" édité par le Musée des Beaux-Arts de Dijon et le Musée de Grenoble, mais hélas les photos sont en noir et blanc et, s'il est d'une très grande richesse, cet ouvrage pâtit un peu d'une mise en page aride.

Revenons à notre petit cheval.

Son titre exact est donc "Cheval de saltimbanque 2ème version". Selon le livre précité, Frémiet aurait été séduit par un petit cheval de foire. Il "le pista jusqu'à Senlis pour finalement l'acheter à son propriétaire avec tout son harnachement et le ramener à son atelier à deux heures du matin".

Dans la 1ère version, créée en 1849, le cheval portait sur son dos une chouette. Il fut exposé au Salon de 1859 mais fut détruit par un malveillant, dans l'atelier de Frémiet boulevard de Longchamp. On imagine la tristesse du sculpteur face ce geste imbécile. Heureusement, il en avait gardé une esquisse et put le refaire, cette deuxième version étant légèrement modifiée : le chat a remplacé la chouette et la queue du cheval est coupée.

Sur la selle, on distingue deux marionnettes, la tête sous un bonnet et les jambes faites de petits morceaux de bois fin. Pour bien apprécier la finesse des détails, il faut réaliser que le chat mesure en tout 5 cm de haut !

 

P1050020.JPG

 

Voici un extrait du commentaire fait par Baudelaire sur la version n°1 présentée au Salon de 1859 :

"Si M. Frémiet me dit que je n’ai pas le droit de scruter les intentions et de parler de ce que je n’ai pas vu, je me rabattrai humblement sur son Cheval de saltimbanque. Pris en lui-même, le petit cheval est charmant ; son épaisse crinière, son mufle carré, son air spirituel, sa croupe avalée, ses petites jambes solides et grêles à la fois, tout le désigne comme un de ces humbles animaux qui ont de la race. Ce hibou, perché sur son dos, m’inquiète (car je suppose que je n’ai pas lu le livret), et je me demande pourquoi l’oiseau de Minerve est posé sur la création de Neptune ? Mais j’aperçois les marionnettes accrochées à la selle. L’idée de sagesse représentée par le hibou m’entraîne à croire que les marionnettes figurent les frivolités du monde. Reste à expliquer l’utilité du cheval qui, dans le langage apocalyptique, peut fort bien symboliser l’intelligence, la volonté, la vie.".

 

P1050026.JPG

 

Frémiet a sculpté un très grand nombre de chevaux, mais à la différence d'un Pierre-Jules Mêne ou d'un Isidore Bonheur, qui les représentaient volontiers en liberté ou au moins non montés, la plupart de ceux de Frémiet servent de monture, que ce soit à un cavalier romain ou gaulois, à Jeanne d'Arc, Napoléon, au terrible Tamerlan (sous sa monture, s'empile des crânes humains), à Bolivar, Saint Georges, François Ier, etc, etc. Ces chevaux sont souvent majestueux, bien campés - attitude que l'on retrouve dans le cheval de Saltimbanque - puissants. On devine l'effort du cavalier pour les retenir. Détail amusant, on retrouve sur plusieurs pièces cette terrasse en pente que l'on voit ici et qui surélève le train avant de l'animal.

P1050015.JPG

Cest une très belle pièce, rare. Le Musée de Dijon en possède un exemplaire.

Je n'ai vu ce cheval de Saltimbanque qu'une seule fois en vente, il n'y a pas très longtemps, et il a été adjugé 1500 Euros frais compris, ce qui est selon moi inférieur à sa valeur. Une aussi belle pièce, surtout avec une belle patine comme cet exemplaire, devrait partir à 2500 Euros au moins.

Vous avez un bronze animalier et vous voulez en connaître la valeur ? Envoyez-moi des photos très nettes de l'ensemble, de la signature, de l'éventuelle marque du fondeur, du dessous du socle à : damiencolcombet@free.fr