Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 octobre 2011

NOUVELLE CREATION : LA HYENE

Une nouvelle pièce, encore en terre pour l'instant : la hyène.

P1060098 bis.jpg

Pour être tout à fait précis, il s'agit d'une hyène tachetée (Crocuta crocuta), qui fait partie, avec la hyène brune, la hyène rayée et le protèle, de la famille des Hyaenidae (mammifères carnivores).

C'est un animal d'environ 80 à 90 cm au garrot, pesant jusqu'à 80 kg, ce qui en fait le plus gros carnivore africain après le lion. A la différence de ses trois cousines, la hyène tachetée est assez disgracieuse, avec son arrière-train très bas, son dos fuyant se terminant par une petite queue touffue, ses fortes pattes, sa grosse tête, ses grandes oreilles et son important museau armé de très solides dents, capables de broyer de gros os. Son pelage, surtout, est pelé par endroit, assez épais à d'autres, ce qui lui donne une allure toujours sale et mal coiffée. La hyène envie peut-être le léopard d'avoir un splendide pelage et une allure distinguée mais la nature l'a créée ainsi ! Il faut dire qu'elle ne prend pas grand soin d'elle, se couchant volontiers dans la poussière et les trous humides.

Les hyènes sont organisées en sociétés matriarcales ; les femelles sont plus grosses que les mâles et possèdent des organes sexuels très développés (un "pseudo-pénis") qui ont longtemps fait croire que ces animaux étaient hermaphrodites.

P1020172.JPG

La hyène, en particulier la hyène tachetée, est mal aimée en Afrique : elle se nourrit souvent - mais pas toujours - de cadavres, est très audacieuse, pousse des cris affreux faits de glapissements montant vers les aiguës et de rires sardoniques en cascades. Il faut avoir entendu, la nuit, une bande de hyènes ricaner pour comprendre combien elles peuvent sembler hystériques. Les hyènes savent se montrer dangereuses pour les hommes : il leur arrive d'attaquer des enfants ou même des adultes endormis.

Mais la hyène a une grande qualité : le courage, même s'il est souvent dû à la force du groupe. Bien des lionnes se sont trouvées dépossédées de leur proie, fraîchement tuée, par une bande de hyènes qui, grossissant (jusqu'à 50 voire 80 animaux) et s'excitant mutuellement, tournent autour des fauves, se rapprochent de plus en plus en assènant quelques coups de dents et finissent par les chasser. Il peut d'ailleurs sembler étonnant de voir les lionnes se défendre assez mollement et renoncer au produit de leur chasse sans vraiment livrer bataille, mais les grands fauves doivent absolument préserver leur intégrité physique : une patte cassée, une mauvaise blessure signifieraient l'imposibilité de chasser et donc inévitablement la mort.

Les lions, en particulier les mâles, détestent absolument les hyènes et leur règlent leur compte dès qu'ils en ont l'occasion. Sur Youtube, il suffit de taper "lion hyène" pour voir des séquences très spectaculaires.

Mais ces animaux ne se nourrissent pas seulement de cadavres ou des proies des autres carnivores : ils courent très vite et s'attaquent à l'occasion à de grands herbivores. 

On ne voit pas souvent de hyènes dans les zoos. Il y en a toutefois, par exemple, au zoo de Beauval, où ont été prises ces photos.

P1020171.JPG

Une anecdote pour terminer : en regardant la petite scène que j'ai composée, on m'a conseillé de l'appeler : "La liquidation judiciaire"...

Et pour répondre à une question qui m'a déjà été posée : le crâne au sol est celui d'un jeune hippotrague (un "Koba").

Commentaires

Très joli travail et très ressemblant comme toujours.
Je suis ton site depuis quelques temps déjà
Quelle production !!
Je me pose une question de quel animal est le crâne au sol ??
Très bonne continuation !!!

Écrit par : pj chabert | 11 octobre 2011

Alors, à propos d'anecdote... Ce crâne... Oh ouiiiii !!! Tu fais dans la vanité maintenant ? ! :-)

Écrit par : Anne Hecdoth | 11 octobre 2011

Ah ah ;-)

"A" moins que ce ne soit... etc.

Écrit par : Anne Hecdoth | 12 octobre 2011

Réponse à PJ Chabert :

Suite à ta question, j'ai ajouté une mention en fin de note : il s'agit d'un crâne de jeune "Koba" (hippotrague rouan)

Écrit par : Damien Colcombet | 12 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.