Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 juillet 2012

LE BUFFLE ET LA LIONNE EN BRONZE

Voici les photos en bronze de la toute dernière pièce sortie de la fonderie il y a quelques jours : la lionne poursuivant un buffle d'Afrique. L'ensemble mesure 38 cm de long x 16 cm de profondeur x 15 cm de haut. La réalisation par la fonderie Deroyaume est impeccable. Comme d'habitude, j'ai moi-même repris les détails et les finitions : cornes, queue de la lionne, position des animaux sur le socle... Il y a quelques semaines, j'avais aussi retravailé légèrement les cires, notamment la position de la patte arrière droite de la lionne, que je trouvais trop étirée, et l'intérieur de ses oreilles.

Pour mémoire, la note relative à cette pièce en terre peut être lue au lien suivant :

http://www.damiencolcombet.com/archive/2012/04/01/nouvell...

 

La patine est très belle, parfaitement dans le style de celles des grands sculpteurs du XIXème : marron-noire avec beaucoup de "transparence" qui laisse deviner le métal. 

P1070353 zoom.jpg

 

P1070354.JPG

 Je me suis amusé à photographier les différentes étapes de la patine ; les voici ci-dessous.

P1070336.JPG

Lorsque les finitions sont terminées et les pièces soudées au socle, l'ensemble est sablé pour retirer le très fine oxydation qui s'est formée à la surface du métal.

P1070338.JPG

Le bronze est alors chauffé au chalumeau et des oxydes sont appliqués au pinceau par petites touches.

P1070339.JPG

P1070341.JPG

Tout le savoir-faire du patineur se révèle ici : il faut couvrir toute la pièce mais ne pas la surcharger pour conserver la nuance souhaitée et garder la "transparence" évoquée plus haut. Le bronze, brûlant, prend une très belle coloration mais est mat.

P1070343.JPG

P1070344.JPG

Lorsque la patine est terminée, on cire le bronze. Si cette opération est faite à chaud, comme sur le buffle ci-dessus, la patine sera très brillante. A froid, elle sera plus mate. Certaines patines colorées doivent obligatoirement être cirées à froid.

P1070360.JPG

Lorsque la pièce est froide, ce qui peut prendre une bonne demi-heure, on fait reluire la cire. La patine évolue au cours des deux ou trois jours qui suivent : elle peut foncer, s'éclaircir, voire changer radicalement de couleur, en particulier pour les patines blanches ou grises qui ont tendance à virer au bleu ou au... rose ! Le marron est beaucoup plus stable.

D'autres photos de cette pièce, ainsi que du buffle et de la lionne séparés, sont visibles dans les albums photos à droite.

P1070419.JPG

P1070417.JPG

19:55 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Les contrastes entre les deux animaux sont particulièrement bien rendus, Damien !

Écrit par : Anne Hecdoth | 09 juillet 2012

La pièce réalisée par Damien parait être plus près d'un documentaire animalier et néanmoins en même temps un formidable bronze d'art . La scène proposée est remplie d'une dynamique tragique ainsi qu'une esthétique puissante .
Bravo l'artiste !!

Écrit par : Hardin Richard | 11 juillet 2012

Oui, voilà, c'est exactement ça. S'y côtoient, de manière très chorégraphique, le tragique et la grâce.

Écrit par : Anne Hecdoth | 11 juillet 2012

Merci de ces compliments !!!

Écrit par : Colcombet | 11 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.