Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 janvier 2013

NOUVELLE CRÉATION : LA GIRAFE ET LE GIRAFON

Voici les photos de ma dernière création en bronze : la girafe et le girafon.

 

P1090552 détourée copie.png

Tout le monde connait la girafe, ce gigantesque animal de la famille des... Giraffidés, qui comprend également l'okapi (un autre beau sujet de sculpture). La girafe peut mesurer jusqu'à 5,50 m de haut et peser 1,9 t. Il existe plusieurs espèces de girafes ; les plus connues sont la girafe des Masaïs et la girafe réticulée - la plus belle - dont les taches serrées, de formes géométriques, laissent entre elles un espace de poil blanc ressemblant à un filet, d'où son nom. Les girafes possèdent de très grandes épaules osseuses, de longues cuisses, et des boulets (les chevilles) très gros.

 

P1090552 détourée copie zoom.png

Pour tout savoir sur ce beau mammifère, je conseille la lecture du livre de Jean-Louis Hartenberger "Grandeurs et décadences de la girafe". L'auteur est paléontologue au CNRS. Son livre est à la fois scientifique, historique et très facile à lire. Voir ce lien :

http://www.editions-belin.com/ewb_pages/f/fiche-article-grandeurs-et-decadences-de-la-girafe-13165.php

Grandeur et décadence de la girafe.jpg

En 1867, le capitaine Thomas Mayne Red a écrit "Les chasseurs de girafes", récit intéressant de la vie des chasseurs de girafes africains et arabes. La peau de ces grands ongulés était très recherchée pour sa solidité, qui permettait d'en faire sandales et boucliers. L'animal était généralement poursuivi à cheval jusqu'à épuisement. Le danger - relatif - pour les cavaliers tenait d'une part aux coups de sabot des grandes demoiselles de la savane, capables de tuer net un fauve, d'autre part aux terriers creusés dans la savane par les oryctéropes et autres animaux fouisseurs, trous dans lesquels le cheval pouvait mettre le pied et chuter violemment.

Mayne Red.jpg

Les girafes ont peu d'ennemis en dehors de l'homme : leur taille, la vitesse de leur galop, qui semble pourtant si lent, la puissance de leurs ruades les mettent généralement à l'abri des lions. Néanmoins, il arrive qu'un fauve surprenne une girafe lorsqu'elle se penche et, lui sautant sur le cou, la déséquilibre. Comme on peut le voir sur Youtube en tapant "lions girafes", les fauves parviennent parfois, en s'y mettant à plusieurs, à venir à bout d'une girafe debout, mais ce n'est pas chose facile. Il faut bien se souvenir qu'un fauve blessé (patte ou machoire cassée, par exemple) est presque toujours condamné à mourir de faim.

Je crois que tout le monde aime les girafes pour leur élégance calme, leur timidité apparente, leur lent balancement lorsqu'elle galopent. Voici quelques photos prises dans divers zoos :

Girafe (DC).JPG

Au Parc de la Tête d'or, dans l'ancien enclos (avant la création de la savane africaine).

Girafe de Toronto light.jpg

Au zoo de Toronto (Canada)

P1030524.JPG

Au Parc de la Tête d'or, dans l'espace "Savane africaine".

P1070498.JPG

Une curieuse tête de girafe, au zoo de Pont-Scorff (près de Lorient).

P1090554 zoom.jpg

J'ai voulu représenter dans cette scène du girafe et du girafon la douceur de la mère s'inclinant doucement vers son petit, qui a déjà quelques mois mais, comme la plupart des jeunes animaux, se couche souvent. Pour pouvoir toucher son petit du bout des lèvres, elle doit écarter les antérieurs et abaisser son long cou, comme la grande tige d'une plante.

Ce modèle mesure 20 cm de haut. D'autres photos sont visibles dans l'album photo à droite.

20:35 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ouevre superbe.
Pour votre info,la photo n apparait pas complètement.

Cela vaudrait vraiment la peine de la faira apparaitre en entier

pour pouvoir l imprimer.

Merci pour votre peine de nous informer mensuellement.

Vraiment interressant

Écrit par : de Meester | 27 janvier 2013

Merci de l'info. La présentation de l'image, en entier ou non, dépend des ordinateurs. Je corrige.

Écrit par : Colcombet | 27 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.