Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 mai 2013

NOUVELLE CRÉATION : SAINT IRÉNÉE DE LYON

Voici une pièce nouvelle à double titre : elle est sortie de la fonderie tout récemment et il ne s'agit pas d'un animal mais d'un personnage, saint Irénée.

P1090951.JPG

Saint Irénée naquit probablement à Smyrne (aujourd'hui Izmir en Turquie) vers 135-140. Il alla à l'école de l'évêque Polycarpe, disciple de Jean, l'apôtre du Christ. On retrouve ensuite Irénée à Lyon, où il est chargé, en 177, de porter une lettre de la communauté chrétienne au Pape Eleuthère. Pendant son absence, les croyants lyonnais sont victimes de persécutions ordonnées par Marc-Aurèle et qui feront au moins une cinquantaine de victimes. L'Evêque de Lyon, Pothin, ne sera pas épargné malgré son grand âge (90 ans) et mourra en prison des suites des mauvais traitements reçus.

A son retour de Rome, Irénée est élu Evêque de Lyon. Il meurt vers 202-203, peut-être martyr.

Tous ces éléments sont repris au début du discours consacré à saint Irénée et prononcé par le Pape Benoît XVI lors de l'audience générale du 28 mars 2007. Voir : http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/audiences/...

P1100297.JPG

Vitrail de saint Irénée (Eglise Saint-Pothin - Lyon VIème)

Ce bronze de saint Irénée m'a été commandé par la Fondation Saint-Irénée de Lyon, qui depuis 2010 accompagne et finance les activités d'intérêt général du Diocèse de Lyon dans les domaines de la culture, de la solidarité, de l'éducation et de la communication. Elle est partenaire de nombreux projets d'entraide et de solidarité : soutien de projet culturel, de projet d'aide aux familles, etc. Citons par exemple "Les petits chanteurs de Lyon", la compagnie théâtrale "La Compagnie du Rêve", la "Maison des toxicomanes" qui accueille des personnes désireuses de sortir de la drogue et de se reconstruire, "Habitat Saint Roch" qui réhabilite des logements pour des familles en grande précarité, un programme de forage de puits à Madagascar, d'extension d'un collège au Burkina Faso, l'attribution de bourses d'études à des adultes, etc. Voir www.fondationsaintirenee.org

FSI logo final jpg.jpg

Pour cette représentation du deuxième évêque de Lyon, je souhaitais bien sûr un traitement très figuratif. Je précise que nous n'avons pas de représentations des évêques à cette époque, celles dont nous disposons étant bien ultérieures.

Irénée est ici assez âgé, ce qui représente la sagesse, mais il est visiblement décidé, son visage n'est pas dur ; il n'a pas l'air d'un vieillard chenu et intimidant. Il est plutôt souriant, voire joyeux, car il est lui aussi "missionnaire de la joie".

DSC04798.JPG

Le modèle est dynamique : le bras droit en avant, l'épaule droite soulevée, en marche, Irénée incarne d'une part l'esprit de décision qui lui fût nécessaire pour lutter contre les hérésies et oser soumettre au Pape une solution dans un important problème relatif à la célébration de Pâques et qui divisait chrétiens d'orient et chrétiens d'occident, d'autre part l'élan, la marche en avant puisque son épiscopat connut un fort élan missionnaire. Le geste n'est pas sans rappeler également celui de Moïse frappant le rocher.

 

DSC04790.JPG

Irénée est en marche, certes, mais il s'appuie sur une petite table formée de 4 colonnes ; elle représente les Evangiles et illustre sa pensée :

"Il ne peut y avoir ni un plus grand ni un plus petit nombre d'Évangiles (que quatre). En effet, puisqu'il existe quatre régions du monde dans lequel nous sommes et quatre vents principaux, et puisque, d'autre part, l'Église est répandue sur toute la terre et qu'elle a pour colonne et pour soutien l'Évangile et l'Esprit de vie, il est naturel qu'elle ait quatre colonnes qui soufflent de toutes parts l'incorruptibilité et rendent la vie aux hommes."

DSC04788.JPG

Il insiste aussi, dans sa lutte contre les hérésies, sur la nécessité de s'appuyer fermement sur les Evangiles. Dans son attitude, ici, on sent qu'il a puisé ses forces dans l'appui des Evangiles et que, ainsi nourri, il s'en éloigne maintenant pour lancer résolument l'élan missionnaire, bénir ses ouailles et rappeler vigoureusement, au milieu des hérésies, le véritable chemin.

La table rappelle par sa matière et la forme rectangulaire de ses pieds, le bois de la Croix. Sur la table, un livre ouvert, portant l'inscription "Irénée de Lyon".

En tant qu'évêque, il porte une crosse, tournée vers l'avant (les abbés des communautés religieuses la portent tournée vers l'arrière), et un anneau au doigt. Les premières crosses étaient de simples bâtons au bout recourbé tels ceux qu'utilisaient les pasteurs. La crosse est rustique, comme l'habit d'Irénée, ses chaussures, la simple corde qui lie son vêtement, et le bois de la table : nous sommes aux premiers siècles.

DSC04806.JPG

Sur l'épaule d'Irénée, une colombe, symbole de la paix (Irénée = "le pacifique"). La chasuble est également simple : c'est la fin du IIème siècle et je n'ai pas voulu en faire un évêque à mitre, riches ornements et crosse ouvragée. Il ne porte pas le pallium, apparu plus tard.

L'ensemble mesure environ 30 cm de haut.

 

DSC04786.JPG


Ce bronze de saint Irénée ne sera jamais présenté en galerie car tous les exemplaires ont été réalisés spécialement pour la Fondation Saint-Irénée. Il sera en revanche possible d'acquérir l'un de ces exemplaires lors de la soirée de remise des "Irénée d'or" le 13 mai 2013, au cours de laquelle une vente aux enchères exclusive (et sans frais de vente) au profit des projets de la Fondation sera présidée par Maître Antoine Bérard, commissaire-priseur à Lyon. Les personnes intéressées doivent adresser leurs ordres d'achat ou leur demande d'appel avant le 10 mai à la Fondation Saint-Irénée (epg@fondationsaintirenee.org ou bien fd@fondationsaintirenee.org).

P1090952.JPG

Rencontré dimanche dernier dans les rues de Lyon, Monseigneur Barbarin m'a dit que la statue de son prédécesseur était pour l'instant sur son bureau !

Pour recevoir la Newsletter de ce site (une tous les dix à quinze jours seulement), inscrivez-vous en saisissant votre adresse mail en haut à droite de cette page.

19:15 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Alors, cette expérience vous a donné des idées? Envie d'autres personnages?

Écrit par : François Colcombet | 15 mai 2013

Les commentaires sont fermés.