Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 novembre 2014

ÉVÉNEMENT ! DES GIRAFES EN BRONZE GRANDEUR NATURE A LYON !

Il y a quelques années, d'une rencontre avec un ami, est né un projet un peu fou qui pourrait bientôt devenir réalité : la création et l'installation à Lyon d'un groupe de girafes en bronze grandeur nature, soit de plus de 4 m de haut. Ce groupe serait constitué de deux adultes et d'un girafon.

Girafe et girafon 6 zoom.jpg

Photomontage au parc de la Tête d'Or

C'est au gré de mes pérégrinations dans les zoos que je me suis aperçu que tous ou presque présentaient des sculptures animalières monumentales. Les visiteurs, après avoir vu, parfois simplement aperçu de loin, les pensionnaires du zoo, derrière une clôture, des barreaux, un fossé, une vitre, sont heureux d'approcher une belle représentation d'un animal, de se confronter à sa taille réelle, d'observer ses caractéristiques et ainsi ils ont presque le sentiment d'un contact avec l'animal réel.

P1060736.JPG

Rhinocéros en bois au zoo de Montpellier

C'est pourquoi, de la Ménagerie du Jardin des Plantes au zoo de Lisbonne, de celui de Jersey à celui d'Anvers, de Taipei ou de Philadelphie, les parcs animaliers offrent presque tous aux visiteurs une ou plusieurs sculptures généralement grandeur nature. Mais pas le zoo du parc de la Tête d'Or à Lyon !

P1070272.JPG

Lion par Paul Jouve - Ménagerie du Jardin des Plantes - Paris

Ouvert en 1857 pour "donner la nature à ceux qui n'en ont pas" selon les mots du préfet Vaïsse, le parc de la Tête d'Or est un peu le "Central Park" de la capitale des Gaules : situé dans le centre de la ville, il est fréquenté par près de 3 millions de visiteurs chaque année. Joggers, promeneurs solitaires, pêcheurs, familles entières, mariés immortalisant dans la roseraie leur bonheur, pique-niqueurs, cyclistes, promeneurs en barque..., le parc est le lieu de promenade idéal pour toutes les générations et toutes les classes sociales.

Au milieu du parc, le zoo de Lyon, créé en 1861, est gratuit. Il héberge girafes, lions, zèbres, antilopes, singes, panthère, tigres, ours, porcs-épics, petits pandas, suricates, flamands, pélicans, etc.  La vaste plaine africaine a été créée en 2009 et est un succès : il n'y a rien de plus beau que le spectacle des girafes venant s'abreuver le matin à la vaste mare, se mélangeant aux watuzis, aux zèbres, aux aigrettes et aux pintades.

P1030516 compressée.JPG

Et si ce bel espace que constitue le zoo recevait une grande sculpture en bronze représentant, grandeur nature, un groupe de girafes ? Cette espèce serait le sujet idéal : de grande dimension donc visible de loin, animal pacifique et doux, aux formes harmonieuses et étonnantes, la girafe se reproduit très bien au zoo de Lyon, qui soutient un programme de sauvegarde des dernières girafes du Niger (girafes dites "blanches" bien qu'elles ne le soient guère). De plus, la fameuse girafe de Charles X qui est arrivée à Marseille et est remontée à Paris, en grande partie à pied accompagnée de Geoffroy Saint-Hilaire, s'est arrêté à Lyon et a stationné place Bellecour. Enfin, la girafe est un animal très intéressant, à la morphologie complexe et perfectionnée, mais au caractère extrêmement timide.

P1030529 compressée.JPG

La fonderie d'art Barthélémy à Crest sait réaliser des sculptures monumentales et l'a déjà prouvé à de nombreuses reprises. Mouler et faire fondre un animal de 4 mètres de haut ne lui pose aucun problème. La statue de Xavier de Fraissinette installée au parc de la Tête d'Or en mémoire de la venue du G7 à Lyon a d'ailleurs été réalisée par Barthélémy.

E Coulée 19 light.jpg

Avec Jean Brunet-Lecomte, le créateur du fonds de dotation "Devenir", qui accompagne des personnes donnant un tournant radical à leur carrière et réalisant un projet original et ambitieux, nous avons émis l'idée de cette sculpture en bronze grandeur nature : à chaque fois, elle a reçu un accueil enthousiaste de la part de chefs d'entreprises ou de journalistes, d'acteurs de la vie culturelle ou du monde associatif. La Banque Populaire Loire-et-Lyonnais et la Fondation Bullukian de Lyon ont même décidé d'accompagner le lancement de ce projet et ont permis notamment la réalisation de belles plaquettes de présentation.

DSC04763.JPG

Il ne s'agit pas simplement d'installer une statue : elle doit porter un double message en faveur de la préservation de la biodiversité et de l'art, elle attirera l'attention sur le zoo qui a besoin du soutien des Lyonnais pour se maintenir et se moderniser, elle sera au cœur d'une vaste projet constitué de conférences et de rencontres sur l'art, la sculpture, un salon lyonnais des artistes animaliers, un suivi des différentes étapes de la sculpture par une classe d'enfants qui pourront notamment visiter les coulisses du zoo, admirer les œuvres du département sculpture du musée de Lyon et se rendre à la fonderie Barthélémy, etc.

GrandeurNatureHD-26.jpg

Jeudi 13 novembre 2014, une grande soirée de lancement à destination des médias et des mécènes (la sculpture serait offerte à la ville) a eu lieu chez le fameux chocolatier lyonnais Bernachon, qui pour l'occasion a réalisé en chocolat près de 100 petits girafons en chocolat sur le modèle de mon petit bronze.

20141113_145851.jpg

P1150861.JPG

 Environ 130 gr. de bon chocolat Bernachon pour chaque girafon !

Cette soirée a été un grand succès, avec près de 80 participants "triés sur le volet", tous très intéressés et favorables au projet. En voici quelques photos (clichés H.Delescluse)

GrandeurNatureHD-12.jpg

 Faustine Lepinoy (Devenir), Damien Colcombet, Jean Brunet-Lecomte (Devenir), Philippe Bernachon

GrandeurNatureHD-43.jpg

Bruno Lamy (Fondation Bullukian), Jean-Pierre Levayer (Banque Populaire Loire-et-Lyonnais), Jean Brunet-Lecomte (Devenir), Sandrine Audrain (TLM)

GrandeurNatureHD-25.jpg

Philippe Guérand (Groupe SIER), Jean-Pierre Levayer (DG Banque Populaire Loire-et-Lyonnais), Jean Brunet-Lecomte (Devenir), Laurent Thévenin (Système U)

Michel Estades - Damien Colcombet - Olivier Fiche.jpg

 Avec Michel Estades et Olivier Fiche (Galeries Estades)

GrandeurNatureHD-36.jpg

François Bouis (fonderie Barthélémy Art), Jean Drosson (Association des Amis du Zoo de Lyon), Pierre Abattu (Barthélémy Art)

Anne Valérie (Bernachon).jpg

Anne Valérie, formidable chocolatière qui a réalisé des dizaines de girafons en chocolat

Marc Poty (journaliste) - Philippe Guérand (Groupe SIER).jpg

Le journaliste Marc Poty et Philippe Guérand (Groupe SIER)

D'autres photos dans l'album à droite "Soirée de lancement Grandeur Nature"

Et pour tout savoir sur cet événement, reportez-vous par exemple à l'article rédigé par Marc Poty sur son blog en partenariat avec La Tribune de Genève :

http://alireagenevesuissemonde.blog.tdg.ch/

 

Et si vous aussi, vous trouvez bonne cette idée, faites-le savoir ! Nous attendons maintenant l'avis de la Mairie. D'ici quelques semaines, d'autres informations sur l'avancement du projet.

Contact : "DEVENIR"  - Mail : flepinoy@fonds-devenir.org - Site : www.fonds-devenir.org

23:09 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (4)

22 novembre 2014

LE DERNIER GORILLE A LA POMME : VENTE D'ART A LYON AU PROFIT DE L'ORDRE DE MALTE

L'Ordre de Malte organise le 27 novembre 2014 à Lyon une grande vente aux enchères d’œuvres d'art au profit de ses activités caritatives, notamment l'EHPAD Saint-Paul (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) à Saint-Etienne, qui a particulièrement besoin de nouveaux équipements.

Capton.jpg

Magnifique "Sortie du toril" par le très réputé Gilles Capton 

Cette vente prestigieuses aura lieu dans les magnifiques salons de l'Hôtel du Département, sous la présidence de Madame Danielle Chuzeville, Présidente du Conseil général du Rhône.

Fusaro.jpg

Grand pastel de Jean Fusaro

Sous le marteau de Maître Antoine Bérard, seront proposées plus de 120 œuvres contemporaines d'artistes généralement lyonnais : Jacques Truphémus, Jean Fusaro, Pierre Cornu, Jean Couty, Arcabas, Gilles Capton, Hilary Dymond, Guillemette Gindre, Aleth Paule de Romémont, Sylvie Derely, Adélaïde de Balincourt, etc.

D'Aunay.jpg

"Côte d'Albâtre à Varengeville" par Arnaud d'Aunay

A cette occasion, le numéro 8/8 du "Gorille à la pomme" en bronze sera mis aux enchères. C'est le dernier exemplaire disponible sur les 12 puisque je conserve un numéro et que 10 autres ont déjà été vendus. Ce gorille aura donc eu une destinée incroyablement rapide puisque le  premier exemplaire est sorti de la fonderie il y a moins d'un an, le 13 décembre 2013.

DSC09683.JPG

 Le catalogue et les estimations sont consultables sur le site Interenchères à cette adresse :

http://www.interencheres.com/fr/meubles-objets-art/coeur-...

Exceptionnellement, la vente se fera sans aucun frais de vente du commissaire-priseur. Enfin, je rappelle les dispositions fiscales du mécénat, particulièrement attractives pour les entreprises puisqu'elles peuvent déduire de leur résultat imposable le prix d'achat des œuvres d'art par fractions égales sur 5 ans et dans la limite de 0,5% du chiffre d'affaires.

DSC09712.JPG

 

COEUR D'ARTISTES

Jeudi 27 novembre 2014 à 19h précises

Hôtel de département du Rhône

29-31 cours de la Liberté - Lyon 3ème

Exposition des œuvres à l'étude Bérard, Péron, Schintgen

6 rue Marcel Rivière Lyon 2ème

Dimanche 23 nov. 15h-19h - Lundi 24 nov. 10h-12h et 15h-19h

http://www.interencheres.com/fr/meubles-objets-art/coeur-...

19:10 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (2)

17 novembre 2014

DANS QUELQUES JOURS FIN DE L'EXPOSITION DE LYON

Dans quelques jours, ce samedi précisément, se refermera l'exposition de mes bronzes et des peintures de Pim de Chabannes à la galerie Michel Estades de Lyon.

P1150716.JPG

Cet événement est réussi : très grand nombre de visiteurs, en particulier lors du vernissage, nombreuses rencontres toujours très sympathiques avec des amis, collectionneurs confirmés ou amateurs venus simplement "pour le plaisir des yeux". Un nombre record de modèles était présentés puisque environ 50 bronzes étaient exposés, du très grand "Socrate et sa tortue" au tout petit "Tatou à neuf bandes".

P1150699.JPG

Dès la semaine prochaine, beaucoup d’œuvres s'envoleront vers des collections et voici encore des modèles désormais épuisés : girafe et girafon, crocodile du Nil, éléphant d'Afrique grand porteur, gorille à la pomme dont le tout dernier exemplaire sera proposé à la vente aux enchères au profit de l'Ordre de Malte le 27 novembre... Plusieurs nouvelles créations ont immédiatement séduit les amateurs, qui ont acquis les premiers numéros : hippopotame gueule ouverte, les deux guépards, le lion et la tortue...

DSC09940 zoom.jpg

Encore quelques jours pour profiter de l'exposition :

 

 Pim de Chabannes - Damien Colcombet

Du 18 oct. au 22 novembre 2014

Galerie Michel Estades - 61 quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04 78 28 65 92

Ouverte du mardi au samedi 10h-13h et 14h-19h

www.estades.com

12:34 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

12 novembre 2014

DEUX SALONS D'ART ANIMALIER EN RÉGION PARISIENNE

Deux grands salons d'art animalier vont bientôt se tenir en région parisienne et je vous les recommande, même si je ne participe à aucun des deux cette année.

Le 38ème Salon National des Artistes Animaliers de Bry-sur-Marne ouvrira ses portes ce samedi 15 novembre et pour un mois.

SNAA2014-Web.jpg

Ce salon est particulièrement prestigieux par sa fréquentation (4000 visiteurs chaque année), son ancienneté, le nombre et la renommée des artistes qu'il a accueillis et accueille encore, les prix qu'il accorde, que ce soit le prix Edouard Marcel Sandoz réservé à un sculpteur ou le prix Roger B.Baron attribué à un peintre.

P1120395.JPG

Edition 2013 du SNAA

Qu'on en juge par quelques noms piochés dans la liste des lauréats : Georges Guyot (1972), Claude Lhoste (1983), André Margat (1988), Daniel Daviau (2000), François Chapelain-Midy (2003), Jürgen Lingl-Rebetez (2005), Jean-François Gambino (2007) pour les sculpteurs, Michel Jouin (2003), Christophe Drochon (2004), Danielle Beck (2008), Franz Bodo (2009), Patrick François (2010) pour les peintres.

J'ai eu l'honneur de faire partie du jury cette année et j'ai relaté cette expérience dans la note suivante :

http://www.damiencolcombet.com/archive/2014/06/25/jury-du...

Jury 2014 SNAA 003.JPG

Jury du 38ème Salon

Environ cent artistes de plusieurs pays, sélectionnés parmi des centaines de dossiers, exposeront leurs œuvres dans le très bel hôtel de Malestroit de Bry-sur-Marne. Il faut saluer ici l'extraordinaire engagement de l'association qui, grâce à une équipe de bénévoles consacrant à ce bel événement une grande partie de son année, assure toute l'organisation et l'accueil du salon, dont l'entrée est gratuite.

P1090007.JPG

"Pélican blanc" - François Blin

Pour les Parisiens qui croient que Bry-sur-Marne est bien lointain, sachez que la gare RER de Bry n'est qu'à 25 mn de Chatelet, sans changement. Il reste ensuite quelques minutes de bus ou 10 mn de marche à pied pour arriver à l'hôtel de Malestroit (la Mairie).

Hotel de Malestroit Bry.jpg

L'Hôtel de Malestroit à Bry-sur-Marne

Pour sa 38ème édition, les invités d'honneur du salon seront Florence Jacquesson (sculpture) et François Blin (peintre), deux très grands artistes. Et si vous allez à Bry, ne ratez pas le petit et très touchant musée consacré à Maurice Joron au 6 bis grande rue Charles-de-Gaulle : vous y passerez un excellent moment.

P1120379.JPG

Portrait par Maurice Joron

 

38ème Salon National des Artistes Animaliers de Bry/Marne

Du 15 novembre au 14 décembre 2014

Hôtel de Malestroit

2 grande rue Charles-de-Gaulle

94360 Bry-sur-Marne

Entrée libre - Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h

et de 14h à 18h

(Samedi et dimanche, ouverture en continu de 10h à 18h30)

Renseignements au 06 73 30 46 88

Site : www.artistes-animaliers.com

 

La 4ème édition du Salon des Artistes Animaliers de Chasse et de la Nature se tiendra du jeudi 27 au dimanche 30 novembre 2014 à l'hippodrome d'Auteuil. 48 artistes français et étrangers y exposeront de nombreuses peintures, dessins, sculptures, gravures. Alors qu'au salon de Bry-sur-Marne, il n'y a pas d’œuvres relatives à la chasse, ce thème y est au contraire mis en valeurs au salon d'Auteuil.

P1120356.JPG

Lycaons  - Julie Salmon

Parmi les artistes présents, citons notamment Stéphane Alsac, Patrice Bac, Catherine Farvacques, Aleth Paule de Romémont, Julie Salmon...

Aleth Paule de R.jpg

Etude de renards - Aleth Paule de Romémont

Pour recevoir par mail une invitation gratuite, connectez-vous sur : http://www.salon-artistes-animaliers.com/invitations

 4ème Salon des Artistes Animaliers de Chasse et de la Nature

Du jeudi 27 au dimanche 30 novembre 2014

Hippodrome d'Auteuil - Paris 16ème

Tous les renseignements sur :

http://www.salon-artistes-animaliers.com/

19:56 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

06 novembre 2014

NOUVELLES CREATIONS : LES CHAMOIS

L'exposition qui se tient à Lyon jusqu'au 22 novembre (cf. notes précédentes) n'empêche pas de continuer à imaginer et créer de nouvelles sculptures. En voici deux dont l'idée m'a été donnée par un groupe d'amis familiers des courses en montagne et de l'observation des chamois.

Yvette M DSC08227.jpg

En me renseignant et en échangeant avec eux, j'ai beaucoup appris sur ces beaux mammifères qui suscitent un vif intérêt, notamment de la part d'une fidèle internaute qui passe de longues heures été comme hiver à les observer dans le Cantal, où le chamois a été réintroduit  en 1978, avec succès puisqu'il y en a aujourd'hui environ 700. Une partie des photos ici publiées ont été prises par cette passionnée.

Chamois mâle 1.jpg

Le chamois fait partie de la famille des Bovins et de la sous-famille des Caprinés, comme son cousin des Pyrénées l'isard, le bouquetin et le mouflon. Les chamois mâles mesurent environ 80 cm au garrot et pèsent jusqu'à 80 kg. Les femelles sont plus petites et plus légères.

Yvette M DSC07016.jpg

On imagine généralement le chamois tout en haut d'une corniche à très haute altitude. En réalité, c'est un animal herbivore et donc de moyenne montagne, que les activités humaines forcent souvent à monter. On a certes observé des chamois à plus de 4000 mètres d'altitude, mais il préfère vivre entre 800 et 2200 mètres. D'ailleurs, le Cantal où vivent plusieurs centaines de ces animaux culmine à 1850 mètres.

Chamois mâle 4.jpg

De même, on assimile souvent le chamois aux Alpes alors que, sans même parler de l'isard des Pyrénées, animal quand même très proche, ni des populations du Massif Central, on trouve des chamois dans les Carpates, les Balkans, les Tatras, le Caucase...

Chamois mâle 3.jpg

On reconnaît immédiatement le chamois à ses cornes fines, s'écartant progressivement et recourbées à leur extrémité (NB : je referai en cire celles de mes chamois, en particulier celles du mâle, un peu trop hautes). Mâles et femelles en portent, celles des premiers étant un peu plus grosses et plus recourbées. Une légende absurde prétendait autrefois que les chamois poursuivis pouvaient sauter et s'accrocher par les cornes aux branches, laissant ainsi passer sous eux leurs poursuivants.

P1100915 zoom.jpg

Ce n'est pas la seule différence entre les deux sexes : les boucs sont plus gros que les femelles mais surtout la partie la plus importante du corps semble être la partie antérieure, qui comprend un cou puissant et un thorax volumineux alors que la femelle est plus longiligne.

 

Yvette M DSC08217.jpg

 

Le mâle porte une crinière érectile qui court tout le long du cou et du dos (voir photo ci-dessous). Enfin, la tête paraît moins longue chez le mâle que chez la femelle parce qu'en fait le cou du bouc est très épais.

Yvette M DSC08028.jpg

En hiver, les chamois portent un très épais manteau de fourrure composé de poils de jarre et, sous celui-ci, d'un chaud duvet. Les sabots fendus en une fourche pouvant s'écarter largement sont tout à fait adaptés à l'escalade grâce au revêtement caoutchouteux de la sole et du talon.

P1100913.JPG

La harde est composée de jeunes mâles, de femelles et de leurs petits. Elle peut comprendre quelques individus ou davantage, parfois plusieurs centaines, mais quelle que soit sa taille, elle reste toujours parfaitement organisée, même en cas d'attaque. La femelle n'a qu'un chevreau, les jumeaux étant très rares.

Chamois et chevreau 1.jpg

Les chamois sont victimes des loups, lynx, aigles et parfois (s'ils sont jeunes ou malades) des ours, gypaètes et grands corbeaux, oiseaux considérablement plus grand que les corneilles que l'on voit partout et que l'on appelle par erreur corbeaux.

Chamois et chevreau 2.jpg

Et pour finir, quelques informations moins connues - sauf bien sûr des passionnés de chamois ! Le petit chevreau du chamois s'appelle éterlou (mâle) ou éterle (femelle) s'il a moins d'un an et qu'il vit avec sa mère. On trouve parfois dans l'estomac du chamois une sorte de boule lisse et noirâtre, d'une taille allant d'une noisette à un oeuf de poule. C'est le bézoard, constitué de résidus végétaux, de poils de léchage, de sels minéraux liés par la résine des conifères. Sauf s'il est suffisamment gros pour bloquer le transit intestinal et provoquer la mort, le bézoard ne gêne pas le chamois qui le porte. Autrefois, cette boule était recherchée comme porte-bonheur ou remède contre diverses maladies (on a trouvé une lettre du Cardinal de Richelieu remerciant le supérieur des Chartreux de lui avoir fourni un bézoard contre sa maladie). On trouve aussi des bézoards chez d'autres animaux.

Yvette M DSC08017.jpg

J'ai représenté un mâle, perché seul sur son rocher, et une femelle et son chevreau. Sur ces deux modèles, les cornes seront refaites en cire car il n'est pas possible de mouler une forme si fine en terre. Je les ferai d'ailleurs un peu moins hautes, portant quelques anneaux de croissance et s'écartant progressivement l'une de l'autre.

Dimensions :

Mâle : 23 cm de long x 28 cm de haut (rocher compris)

Femelle et éterlou : 24 cm de long x 23 cm de haut (rocher compris) 

14:33 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)