Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 juillet 2017

ROUEN : MUSÉUM D'HISTOIRE NATURELLE

En début d'année, sur ce site, je vous recommandais de visiter Rouen et son superbe Musée des Beaux-Arts. Je vous invite aujourd'hui à poursuivre votre visite avec le Muséum d'Histoire Naturelle de Rouen.

P1050861.JPG

En bas de l'escalier principal, une jolie sculpture de Josette Hébert-Coëffin (1908-1974), qui est née et a vécu à Rouen

Ce Muséum a été créé en 1828. C'était alors un établissement d'enseignement supérieur destiné à illustrer les cours de zoologie, botanique et pharmacie mais son directeur, Félix-Archimède Pouchet (1800-1872), enrichît considérablement les collections, révolutionna leur présentation et ouvrit au public les portes de ce qui devint donc le Muséum.

P1050863.JPG

Chimpanzés

La richesse des collections d'animaux naturalisés doit beaucoup à la présence à Rouen, autrefois, des ménageries de la Foire de Saint-Romain, dont sont issus la plupart des animaux exotiques présentés. Les forains avaient en effet l'habitude de vendre au Muséum leurs animaux morts. Les collections ont aussi profité de l'activité portuaire de la région, puisque divers spécimens ont été ramenés de leur pays d'origine par des marins ou de grands collectionneurs comme Gaston Saint, drapier qui commerçait avec l'Australie.

P1050867.JPG

Le Muséum de Rouen est très attachant parce qu'il a conservé un aspect ancien, un peu désuet, sans toutefois être triste ou poussiéreux : de longues vitrines, des meubles bas, un parquet qui craque, un vieil escalier en colimaçon, des dioramas parfois un peu naïfs...  

P1050864.JPG

Crâne de tigre

Les collections sont incontestablement intéressantes. On manque parfois un peu de place pour se croiser ou regarder avec un peu de recul tel ou tel animal, mais cela contribue aussi à donner à cet établissement le charme des vieilles demeures bien entretenues ou des laboratoires de sciences d'autrefois.

P1050865.JPG

"Saint-Pierre" par Mathurin Méheut

Les présentations scientifiques sont nombreuses et bien faites, tel cet agrandissement d'une tête de serpent. On peut aussi voir une galerie des "monstres" : chaton à deux tête, porcelets siamois à une seule tête, etc.

P1050868.JPG

La galerie des mammifères compte plus de 200 spécimens naturalisés très variés, de l'éléphant d'Asie au Paresseux en passant par le rare ornithorynque, le gorille ou l'oryctérope. Certains de ces animaux sont présentés en "diorama" dans leur environnement naturel.

P1050869.JPG

Georges Pennetier, directeur adjoint de F-A. Pouchet puis directeur lui-même de 1873 à 1923, a créé de nombreux dioramas, son souci étant d'instruire et pas seulement de collectionner. Son successeur, Robert Régnier, multiplia les créations de ce type.

P1050870.JPG

C'est pourquoi le Muséum compte autant de vastes vitrines où l'on peut voir les animaux dans leu milieu : tigre au milieu des bambous, rapaces sur une falaise, loups dans un bois, sangliers dans leur bauge, singes sur des arbres, etc.

P1050872.JPG

L'un des dioramas les plus beaux est celui ci-dessus, composé des oiseaux d'Antarctique ramenés par le naturaliste Louis Gain lors de l'expédition Charcot (1908-1910). Il est à noter que la collection d'oiseaux du Muséum est particulièrement riche. Il y a même une collection de nids !

P1050871.JPG

Oryctérope

Le Muséum présente aussi des collections de géologie, minéralogie, paléontologie et des oeuvres humaines : proue de pirogue de Nouvelle-Zélande, parures papoues, etc.

Muséum d'Histoire Naturelle de Rouen

198 rue Beauvoisine

76000 Rouen

https://www.rouen.fr/museum

18:38 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

J'ai pu admirer le musée des Beaux Arts, mais j'ai manqué le muséum d'histoires naturelles. Dommage. Nous étions pressés d'admirer le Château Gaillard !

Écrit par : PASSION SCULPTURE | 02 août 2017

Écrire un commentaire