Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 octobre 2014

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION A LA GALERIE ESTADES DE LYON

Samedi 18 octobre, la galerie Michel Estades de Lyon ouvrait ses portes sur l'exposition consacrée aux peintures de Pim de Chabannes et à mes bronzes.

Affiche  Colcombet définitive.jpg

Comme toujours, la galerie a magnifiquement disposé les œuvres, très bien mises en valeur par ce bel et vaste espace clair, aéré, entièrement refait il y a environ 2 ans.

P1150716.JPG

P1150695.JPG

P1150697.JPG

P1150698.JPG

P1150699.JPG

Un nombre record de visiteurs, amis, collectionneurs a profité du temps estival de ce week-end pour pousser la porte de la galerie et passer un agréable moment. Qu'ils en soient tous remerciés.

photo 5.JPG

Séance dédicace

Au second plan à droite, Régis Neyret et son épouse, bien connus des Lyonnais pour avoir sauvé le Vieux-Lyon et l'avoir fait inscrire au patrimoine de l'Unesco.

photo 3.JPG

Isabelle Nicolas, directrice de la galerie Estades de Lyon, et le peintre Jean Fusaro (à gauche).

 

Pim de Chabannes - Damien Colcombet

Du 18 oct. au 22 novembre 2014

Galerie Michel Estades - 61 quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04 78 28 65 92

Ouverte du mardi au samedi 10h-13h et 14h-19h

www.estades.com

10:33 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

19 octobre 2014

INTERVIEW SUR RCF

Mercredi 22 octobre à 17h03 sera diffusée sur la radio nationale RCF une longue interview (près d'une heure) réalisée par le journaliste Thierry Lyonnet, qui me consacre son émission "Visages".

Elle sera rediffusée à plusieurs reprises et il est possible de l'écouter en pod-cast sur le site de RCF :

http://www.rcf.fr/radio/rcf69/emission/avenir/143216

11:44 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

04 octobre 2014

EXPOSITION COLCOMBET A LYON : OCTOBRE-NOVEMBRE 2014

La galerie Estades et moi sommes heureux de vous inviter à l'exposition de mes bronzes qui se tiendra à Lyon du samedi 18 octobre au samedi 22 novembre 2014, 61 quai Saint-Vincent (quai de Saône à la hauteur de la place des Terreaux).

Affiche  Colcombet définitive.jpg

Pour cette troisième expo, après un éléphant (2009) et une tigresse (2011), c'est un gros hippopotame gueule ouverte qui tient l'affiche. Un très grand nombre de bronzes - une quarantaine environ - seront présentés : les créations les plus récentes bien sûr (hippos, lion et tortue, guépard, etc.) mais aussi quelques modèles plus anciens que je n'avais plus montrés depuis longtemps.

Carton Estades Lyon 2014.jpg

Si vous souhaitez recevoir le carton d'invitation (ci-dessus) au vernissage le 18 octobre (où je serai présent et heureux de vous rencontrer), n'hésitez pas à envoyer un mail à damiencolcombet.com ou à galerie.lyon@estades.com.

 

Carton Estades Lyon 2014 zoom mot Alain D..jpg

P1110672.JPG

 

Du 18 oct. au 22 novembre 2014

Galerie Michel Estades - 61 quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04 78 28 65 92

Ouverte du mardi au samedi 10h-13h et 14h-19h

17:56 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

01 octobre 2014

NOUVELLE CREATION : LA COURSE DES ORYX

Oryx 1.jpg

Avant l'été, j'avais modelé un oryx au galop. Voir la note : http://www.damiencolcombet.com/archive/2014/08/03/nouvell...

Puis m'est venue l'idée qu'il serait plus joli que cet oryx ne soit pas seul. Voici donc "La course des oryx", formée de trois de ces très belles antilopes.

Oryx au galop 1.jpg

Utiliser trois phases du grand galop, analogue à celui du cheval bien sûr, fut très amusant. L'une des difficultés consistait à obtenir des animaux à peu près de la même taille. Dans la réalité, il peut y avoir des différences, notamment entre mâles et femelles, mais il n'était pas possible d'avoir un animal disproportionné par rapport aux autres. Or, en séchant, la terre se rétracte de 10% à 15%. Comme j'ai réalisé ces trois oryx successivement et qu'étant fins, ils ont séchés très vite, il fallait travailler sur un bloc de terre fraîche d'environ 15% plus grand que les oryx déjà secs. Finalement, les trois animaux sont cohérents.

Oryx au galop 2.jpg

Ils seront placés sur un socle rectangulaire très fin (sinon ils ne tiendraient pas !) et, évidemment, chacune aura deux cornes ! L'ensemble devrait mesurer environ 60 à 70 cm de long et 25 cm de haut.

Oryx au galop 3.jpg

Cette nouvelle création ne pourra hélas être présentée à l'exposition qui se tiendra à Lyon du 18 octobre au 22 novembre 2014 car elle ne sera pas prête. Ces antilopes devraient être fondues en bronze d'ici la fin de l'année.

17:40 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

28 septembre 2014

JURY DU SALON DE BRY-SUR-MARNE 2014

Le Salon National des Artistes Animaliers (SNAA) de Bry-sur-Marne m'a demandé de faire partie du jury pour l'édition 2014. Pour mémoire, ce salon, le plus ancien et le plus réputé de France, qui reçoit chaque année près de 6000 visiteurs, expose une à trois œuvres d'une centaine d'artistes sélectionnés parmi plus de 250 dossiers de candidature. Ce salon s'internationalise puisque de plus en plus d'artistes étrangers postulent pour exposer à Bry/Marne. Les droits d'inscription au SNAA sont infimes, ne constituant donc pas une barrière à l'entrée pour les artistes. Les œuvres exposées peuvent être achetées par les visiteurs.

Hotel de Malestroit Bry.jpg

 L'Hôtel de Malestroit à Bry/Marne, où se tient le SNAA

Le SNAA accueille à chaque édition deux invités d'honneur, un peintre et un sculpteur, qui reçoivent respectivement le prix Roger B.Baron et le prix Edouard Marcel Sandoz. Un large éventail de leurs œuvres sont exposées dans la grande salle du salon. Plusieurs autres prix sont accordés : des médailles d'or, d'argent, de bronze, le prix Rosini, le prix Mori, le prix Abbate-Piolé, le prix de la galerie Estades et un "Coup de cœur" du jury. J'ai reçu en 2013 le prix Sandoz.

Jury 2014 SNAA 003.JPG

Le jury 2014

Le jury du SNAA de Bry/Marne, qui n'attribue pas les prix - sauf un - mais sélectionne les artistes qui seront exposés, présente plusieurs originalités : il est étoffé (une douzaine de membres), varié (peintre, sculpteur, photographe bien sûr mais aussi joaillier, ornithologue, grand reporter, vétérinaire, etc...), en grande partie renouvelé chaque année, indépendant (les artistes ne peuvent exposer au salon tant qu'ils sont membres du jury). Et surtout il choisit des œuvres et non des artistes. Concrètement, cela signifie que le jury examine les photos de chaque oeuvre sans en connaître l'auteur, les signatures ayant été effacées préalablement. Et comme il n'y a pas de sélection lors de la réception des dossiers, le jury doit juger des peintures, des sculptures, des gravures, des photographies d'artistes confirmés comme de débutants et d'amateurs, qui ont donc toute leur chance.

SNAA2014-AFFiche210x297-s-724x1024.jpg

Expérience très intéressante que ce jury. J'ai été frappé par la très forte implication et l'honnêteté du jury : malgré la fatigue (plusieurs centaines d'œuvres examinées), chaque photo a été regardée avec la plus grande attention. Evidemment, certaines œuvres ont emporté immédiatement l'adhésion, à l'unanimité ou presque, tandis que d'autres ont été refusées avec la même rapidité. Mais même dans ces situations, si un seul membre du jury élevait sa voix contre tous les autres, une véritable discussion suivait : qualité du travail, originalité, cadrage, couleurs, maîtrise de la technique, etc. étaient réexaminés. Et au terme de chaque discussion, un membre du jury particulièrement enthousiaste ou au contraire spécialement critique n'a pu, si son avis n'était pas finalement partagé, renverser la décision finale et, en quelque sorte, "forcer" le jury à le suivre, par facilité, complaisance ou lassitude. C'était donc bien une décision collective sans influence exagérée de quelques jurés.

P1120395.JPG

Edition 2013

Cet exercice procure beaucoup de joie et de fierté : joie bien sûr de rencontrer ou revoir les membres de ce jury, joie de contempler, à travers plusieurs centaines d’œuvres soumises au salon, un large panorama de l'art animalier français et même un peu mondial, joie de voir des artistes débutants (nous avions parfois des informations sur l'artiste mais toujours après que la décision ait été prise) mais très doués émerger et avoir accès à un prestigieux salon, fierté de voir se dessiner une sélection belle, variée mais cohérente, intéressante. Il y a toujours, aussi, une petite frustration de voir des œuvres que, personnellement, l'on juge magnifiques et qui, par décision d'une large majorité du jury, ne seront pas retenues, mais c'est la règle du jeu !

P1120368.JPG

En mémoire du sculpteur E. M. Sandoz, l'une de ses sculptures est toujours présente au salon.

Après avoir vu des centaines de dessins, peintures, terres, bronzes, photographies, gravures, il me semble que les candidats mettraient davantage de chances de leur côté s'ils suivaient quelques recommandations (NB : je ne parle pas au nom du jury ni du SNAA ; ce n'est qu'un avis personnel). Chaque artiste peut soumettre plusieurs œuvres (jusqu'à trois il me semble) ; or, le jury est assez déstabilisé si elles sont d'un style trop différent. Une aquarelle d'un paysage avec des oiseaux marins, un gros plan à l'huile d'une tête de girafe, un dessin au crayon représentant un chien montrent peut-être l'ampleur du talent de l'artiste mais le manque de cohérence donne une impression de dispersion néfaste. Très nettement, il vaut mieux montrer deux ou trois œuvres d'une même technique et d'un style homogène, ou à défaut se limiter à une seule oeuvre.

D'autre part, le SNAA reçoit un nombre incalculable d’œuvres représentant des chiens, des chats, des éléphants, des gorilles, des rhinocéros. Naturellement, un effet de saturation se fait sentir. Du coup, un sujet d'inspiration plus original a probablement plus de chances d'être retenu. Le jury appréciera forcément - à condition que l'oeuvre soit belle, évidemment - un peu plus de variété.

P1090007.JPG

Pélican - François Blin

Les invités d'honneur de l'édition 2014 sont Florence Jacquesson pour la sculpture et François Blin pour la peinture. Florence est une artiste talentueuse, confirmée et réputée mais je ne la connais pas. En revanche, j'ai eu l'occasion en 2012 de féliciter chaudement François pour ses magnifiques peintures. J'avais été émerveillé par son très grand pélican et j'ai la joie de voir qu'il fait l'affiche du salon de cette année.

Voir : http://www.damiencolcombet.com/archive/2012/11/15/le-snaa...

 

 

Salon National des Artistes Animaliers de Bry/Marne -

Hôtel de Malestroit

Du 15 novembre au 14 décembre 2014

http://www.artistes-animaliers.com/

 

20:28 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)