Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 novembre 2014

NOUVELLES CREATIONS : LES CHAMOIS

L'exposition qui se tient à Lyon jusqu'au 22 novembre (cf. notes précédentes) n'empêche pas de continuer à imaginer et créer de nouvelles sculptures. En voici deux dont l'idée m'a été donnée par un groupe d'amis familiers des courses en montagne et de l'observation des chamois.

Yvette M DSC08227.jpg

En me renseignant et en échangeant avec eux, j'ai beaucoup appris sur ces beaux mammifères qui suscitent un vif intérêt, notamment de la part d'une fidèle internaute qui passe de longues heures été comme hiver à les observer dans le Cantal, où le chamois a été réintroduit  en 1978, avec succès puisqu'il y en a aujourd'hui environ 700. Une partie des photos ici publiées ont été prises par cette passionnée.

Chamois mâle 1.jpg

Le chamois fait partie de la famille des Bovins et de la sous-famille des Caprinés, comme son cousin des Pyrénées l'isard, le bouquetin et le mouflon. Les chamois mâles mesurent environ 80 cm au garrot et pèsent jusqu'à 80 kg. Les femelles sont plus petites et plus légères.

Yvette M DSC07016.jpg

On imagine généralement le chamois tout en haut d'une corniche à très haute altitude. En réalité, c'est un animal herbivore et donc de moyenne montagne, que les activités humaines forcent souvent à monter. On a certes observé des chamois à plus de 4000 mètres d'altitude, mais il préfère vivre entre 800 et 2200 mètres. D'ailleurs, le Cantal où vivent plusieurs centaines de ces animaux culmine à 1850 mètres.

Chamois mâle 4.jpg

De même, on assimile souvent le chamois aux Alpes alors que, sans même parler de l'isard des Pyrénées, animal quand même très proche, ni des populations du Massif Central, on trouve des chamois dans les Carpates, les Balkans, les Tatras, le Caucase...

Chamois mâle 3.jpg

On reconnaît immédiatement le chamois à ses cornes fines, s'écartant progressivement et recourbées à leur extrémité (NB : je referai en cire celles de mes chamois, en particulier celles du mâle, un peu trop hautes). Mâles et femelles en portent, celles des premiers étant un peu plus grosses et plus recourbées. Une légende absurde prétendait autrefois que les chamois poursuivis pouvaient sauter et s'accrocher par les cornes aux branches, laissant ainsi passer sous eux leurs poursuivants.

P1100915 zoom.jpg

Ce n'est pas la seule différence entre les deux sexes : les boucs sont plus gros que les femelles mais surtout la partie la plus importante du corps semble être la partie antérieure, qui comprend un cou puissant et un thorax volumineux alors que la femelle est plus longiligne.

 

Yvette M DSC08217.jpg

 

Le mâle porte une crinière érectile qui court tout le long du cou et du dos (voir photo ci-dessous). Enfin, la tête paraît moins longue chez le mâle que chez la femelle parce qu'en fait le cou du bouc est très épais.

Yvette M DSC08028.jpg

En hiver, les chamois portent un très épais manteau de fourrure composé de poils de jarre et, sous celui-ci, d'un chaud duvet. Les sabots fendus en une fourche pouvant s'écarter largement sont tout à fait adaptés à l'escalade grâce au revêtement caoutchouteux de la sole et du talon.

P1100913.JPG

La harde est composée de jeunes mâles, de femelles et de leurs petits. Elle peut comprendre quelques individus ou davantage, parfois plusieurs centaines, mais quelle que soit sa taille, elle reste toujours parfaitement organisée, même en cas d'attaque. La femelle n'a qu'un chevreau, les jumeaux étant très rares.

Chamois et chevreau 1.jpg

Les chamois sont victimes des loups, lynx, aigles et parfois (s'ils sont jeunes ou malades) des ours, gypaètes et grands corbeaux, oiseaux considérablement plus grand que les corneilles que l'on voit partout et que l'on appelle par erreur corbeaux.

Chamois et chevreau 2.jpg

Et pour finir, quelques informations moins connues - sauf bien sûr des passionnés de chamois ! Le petit chevreau du chamois s'appelle éterlou (mâle) ou éterle (femelle) s'il a moins d'un an et qu'il vit avec sa mère. On trouve parfois dans l'estomac du chamois une sorte de boule lisse et noirâtre, d'une taille allant d'une noisette à un oeuf de poule. C'est le bézoard, constitué de résidus végétaux, de poils de léchage, de sels minéraux liés par la résine des conifères. Sauf s'il est suffisamment gros pour bloquer le transit intestinal et provoquer la mort, le bézoard ne gêne pas le chamois qui le porte. Autrefois, cette boule était recherchée comme porte-bonheur ou remède contre diverses maladies (on a trouvé une lettre du Cardinal de Richelieu remerciant le supérieur des Chartreux de lui avoir fourni un bézoard contre sa maladie). On trouve aussi des bézoards chez d'autres animaux.

Yvette M DSC08017.jpg

J'ai représenté un mâle, perché seul sur son rocher, et une femelle et son chevreau. Sur ces deux modèles, les cornes seront refaites en cire car il n'est pas possible de mouler une forme si fine en terre. Je les ferai d'ailleurs un peu moins hautes, portant quelques anneaux de croissance et s'écartant progressivement l'une de l'autre.

Dimensions :

Mâle : 23 cm de long x 28 cm de haut (rocher compris)

Femelle et éterlou : 24 cm de long x 23 cm de haut (rocher compris) 

14:33 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

31 octobre 2014

EDITION EN BRONZE DES NOUVELLES CREATIONS

Arrivées juste à temps pour l'exposition à Lyon (cf. ma note précédente), voici l'édition en bronze de quelques-unes des dernières créations.

DSC05623.JPG

Le lion et la tortue léopard (long. : 42 cm)

DSC05684.JPG

Les deux guépards (long. :  cm)

DSC05663.JPG

Le lion sautant dans un cerceau (long :  cm)

Bien mises en valeur par la galerie Michel Estades de Lyon, elles semblent avoir plu aux collectionneurs, le premier exemplaire de plusieurs de ces modèles ayant été vendu dès le vernissage.

Retrouvez bien d'autres images dans les album photos à droite de la page d'accueil de ce site.

Et n'oubliez pas de vous inscrire à la "Newsletter" (en haut à droite) pour ne rater aucun événement (nouvelles créations, expositions..)

10:22 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

23 octobre 2014

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION A LA GALERIE ESTADES DE LYON

Samedi 18 octobre, la galerie Michel Estades de Lyon ouvrait ses portes sur l'exposition consacrée aux peintures de Pim de Chabannes et à mes bronzes.

Affiche  Colcombet définitive.jpg

Comme toujours, la galerie a magnifiquement disposé les œuvres, très bien mises en valeur par ce bel et vaste espace clair, aéré, entièrement refait il y a environ 2 ans.

P1150716.JPG

P1150695.JPG

P1150697.JPG

P1150698.JPG

P1150699.JPG

Un nombre record de visiteurs, amis, collectionneurs a profité du temps estival de ce week-end pour pousser la porte de la galerie et passer un agréable moment. Qu'ils en soient tous remerciés.

photo 5.JPG

Séance dédicace

Au second plan à droite, Régis Neyret et son épouse, bien connus des Lyonnais pour avoir sauvé le Vieux-Lyon et l'avoir fait inscrire au patrimoine de l'Unesco.

photo 3.JPG

Isabelle Nicolas, directrice de la galerie Estades de Lyon, et le peintre Jean Fusaro (à gauche).

 

Pim de Chabannes - Damien Colcombet

Du 18 oct. au 22 novembre 2014

Galerie Michel Estades - 61 quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04 78 28 65 92

Ouverte du mardi au samedi 10h-13h et 14h-19h

www.estades.com

10:33 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

19 octobre 2014

INTERVIEW SUR RCF

Mercredi 22 octobre à 17h03 sera diffusée sur la radio nationale RCF une longue interview (près d'une heure) réalisée par le journaliste Thierry Lyonnet, qui me consacre son émission "Visages".

Elle sera rediffusée à plusieurs reprises et il est possible de l'écouter en pod-cast sur le site de RCF :

http://www.rcf.fr/radio/rcf69/emission/avenir/143216

11:44 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

04 octobre 2014

EXPOSITION COLCOMBET A LYON : OCTOBRE-NOVEMBRE 2014

La galerie Estades et moi sommes heureux de vous inviter à l'exposition de mes bronzes qui se tiendra à Lyon du samedi 18 octobre au samedi 22 novembre 2014, 61 quai Saint-Vincent (quai de Saône à la hauteur de la place des Terreaux).

Affiche  Colcombet définitive.jpg

Pour cette troisième expo, après un éléphant (2009) et une tigresse (2011), c'est un gros hippopotame gueule ouverte qui tient l'affiche. Un très grand nombre de bronzes - une quarantaine environ - seront présentés : les créations les plus récentes bien sûr (hippos, lion et tortue, guépard, etc.) mais aussi quelques modèles plus anciens que je n'avais plus montrés depuis longtemps.

Carton Estades Lyon 2014.jpg

Si vous souhaitez recevoir le carton d'invitation (ci-dessus) au vernissage le 18 octobre (où je serai présent et heureux de vous rencontrer), n'hésitez pas à envoyer un mail à damiencolcombet.com ou à galerie.lyon@estades.com.

 

Carton Estades Lyon 2014 zoom mot Alain D..jpg

P1110672.JPG

 

Du 18 oct. au 22 novembre 2014

Galerie Michel Estades - 61 quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04 78 28 65 92

Ouverte du mardi au samedi 10h-13h et 14h-19h

17:56 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)