Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 juin 2012

ENCORE DE NOUVEAUX LIVRES

Voici encore une nouvelle sélection de livres sur l'art animalier et en particulier la sculpture.

Dans l'album photo "LES LIVRES" ci-contre en bas à droite, vous pouvez retrouver un très grand choix d'autres livres.

 

"The animaliers". Je présente ici ce livre parce qu'il est exactement dans le thème de la sculpture animalière mais il représente assez peu d'intérêt, avec sa mise en page vieillote (il date de 1973). J'y ai relevé de nombreuses erreurs, dans le texte et dans les légendes des photos. 

Par exemple : le "Cavalier tartare de Barye" (en photo ci-dessous) n'est autre en réalité que le Cavalier gaulois de Frémiet, les "Deux antilopes de PJ Mêne" sont des chevreuils, des passeraux annoncés comme de la main d'AL Barye ne sont certainement pas de lui, sans compter les approximations et noms incomplets. "L'éléphant du Sénégal courant" de Barye est simplement mentionné comme "Elephant courant", etc.

 

The animaliers - James Mackay - Ward Lock Ltd - London - 1973 - 160 pages

P1070111.JPG

P1070113.JPG


"Un maître imagier - E.Frémiet". Encore un livre qui ne m'a pas donné satisfaction, à double titre. La forme d'abord : sur internet, certains sites de ventes de livres d'occasion proposent des rééditions à la demande de livres épuisés. J'ai donc commandé celui-ci et un autre sur Barye. Les deux sont truffés de fautes d'orthographe (les oe collés semblent poser de nombreux problèmes...), la mise en page est catastrophique, extrêmement indigeste (voir la 2ème photo ci-dessous), les notes de bas de page de l'édition originale se retrouvent en plein milieu du texte et, pire, le début du livre est amputé d'une page remplacée par la mise en garde de l'éditeur sur les éventuelles petites fautes de frappe de cette réédition. Le livre commence donc en plein milieu d'une phrase. Quant au fond, je ne sais pas qui est J. de Biez mais il s'écarte constamment du sujet, possède un style empoulé et très lourd, et finalement ne nous apprend pas grand chose sur Frémiet. A déconseiller absolument. Il faut mille fois préférer le "Frémiet" de Emmanuel Faure-Frémiet dont j'ai déjà parlé ici.

Un maître imagier - E.Frémiet - Jacques de Biez - Réédité par General Books LLC (TM) - Memphis USA

P1070115.JPG

P1070116.JPG

"Untamed". Voici cette fois un magnifique ouvrage en anglais, présentant de très nombreuses photos de grande qualité, avec une mise en page agréable. Y sont présentés non seulement les bronzes mais aussi les peintures de Barye.

UNTAMED - The art of Antoine-Louis Barye - The Walters Art Museum - Baltimore - Prestel - 274 p.

 

P1070120.JPG

P1070121.JPG

P1070122.JPG


"100 sculptures animalières". Il s'agit du catalogue de l'exposition qui se tient actuellement à Boulogne-Billancourt. Un très bel ouvrage montrant les oeuvres de nombreux artistes. On y admirera les sculptures de Pompon, Sandoz, Bugatti, Petersen, Artus, etc. Une partie du catalogue est consacré à des oeuvres modernes, dont bon nombre sont à mon goût assez épouvantables...

100 sculptures animalières Bugatti, Pompon, Giacometti... - Catalogue de l'exposition présentée au Musée des Années Trente de Boulogne-Billancourt du 13 avril au 28 octobre 2012 - Somogy Editions d'art - 2012 - 192 p. 

P1070131.JPG

P1070132.JPG

 

"Beauté animale". Catalogue de la magnifique exposition qui se tient jusqu'au 16 juillet 2012. Les oeuvres sont superbes, la mise en page soignée, les textes très intéressants. Incontournable !

Beauté animale - Catalogue de l'exposition - Grand Palais 21 mars - 16 juillet 2012 - Réunion des Musées nationaux - 2012 - 240 p.

 

P1070133.JPG

P1070134.JPG

20:30 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

07 juin 2012

EXPOSITION DE PEINTURE ANIMALIERE DU 7 AU 17 juin 2012

Je vous signale une exposition de peinture animalière contemporaine à Sainte-Foy, a deux pas de Lyon, qui d'après l'affiche - je n'ai pas encore vu l'expo - semble très attirante. Elle se tiendra du 7 au 17 juin (voir les horaires sur l'affiche ci-dessous).

 

expo p. animalière Ste Foy.jpg

20:30 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

04 juin 2012

UN ÉVÈNEMENT : LA VENTE POMPON LE 9 JUIN 2012

J'ai reçu il y a quelques jours le catalogue de la vente aux enchères "François Pompon et l'école animalière du XXème siècle" organisée par l'étude Aponem le 9 juin 2012 à Pontoise.

P1070117.JPG

Ce catalogue est superbe et très intéressant : il contient de nombreuses explications et des documents, notamment photographiques, sur Pompon (1855-1933) dont le talent ne se réduit pas, loin de là, au fameux Ours blanc, trop vu.

Pour ceux qui ignorent que Pompon savait parfaitement modeler, avec force détails, les animaux mais aussi les personnages et que l'aspect très stylisé, lisse, de la plupart de ses oeuvres est l'aboutissement d'un long travail commencé au début de sa carrière dans un style très académique, ce catalogue sera une merveilleuse découverte.

P1070118.JPG

La vente aura lieu samedi 9 juin 2012 à 14h. Le catalogue, qui comprend également des bronzes d'autres artistes, peut être consulté à l'adresse suivante : www.aponem.com, mais je conseille vivement de se procurer l'exemplaire papier.

20:30 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

31 mai 2012

LES MAGNIFIQUES ETUDES D'EMIL LOHSE

J'aime bien les bouquinistes : on y trouve des livres inconnus, de vieilles revues comme ces "Illustration" des années 40 agrémentées de beaux dessins d'Albert Brenet, on y retrouve aussi des livres que l'on avait très envie de lire mais que l'on a "perdu de vue" pendant des années. J'ai ainsi dévoré, récemment, "La piste du lion" d'Yves Carrière (décédé ces jours-ci), qui y relate la vie littralement extraordinaire de Joseph Kessel, ou encore "Mustapha Kemal" de Benoist-Méchin, sur l'histoire moderne de la Turquie, sujet a priori ardu mais qui se lit pourtant comme un roman policier et permet de comprendre beaucoup de choses d'aujourd'hui (l'Europe, l'Islam, la laïcité, les problèmes kurdes et arméniens, etc.).

Et puis parfois on y fait une merveilleuse découverte. C'est ce qui m'est arrivé voici quelques semaines avec ce livre.

P1060903.JPG

Il s'agit de "Tierstudien" ("Etudes d'animaux", pour les non-germanophones), d'Emil Lohse. Il est malheureusement en allemand, plein de mots bizarres pour qui n'est pas bilingue (j'aime bien les "unerschöpfliche", "Sammlungsstück", "Eichhörnchens", "Einzelskizzen" et autres "Bleistiftzeichnung"...) mais on peut se contenter d'admirer les superbes planches, très bien reproduites.

En général, les études ont un charme particulier qui les rend très séduisantes : elles sont un mélange de spontanéité et de recherche de perfection. Celles de Joseph Oberthur, de Rötig, de Poret, de Rosa Bonheur, de Poortvliet me plaisent particulièrement. Celles d'Emile Lohse sont de cette trempe.

P1060904.JPG

Qui est Emil Lohse ? Je n'en sais presque rien, si ce n'est quelques renseignements glanés ici ou là (en allemand..) sur internet. Je n'ai presque rien trouvé à son sujet dans les résultats de ventes aux enchères. Où sont donc ces magnifiques planches ? Ont-elles été vendues ? Sont-elles conservées par sa famile ? Par un musée? Je l'ignore. Si un internaute pouvait me renseigner (en français...), je lui en serais très reconnaissant.

Ce livre a été publié en 1956 et comprend environ 140 pages dont quelques-unes de texte (éditeur : Veb E.A. Seemann Verlag Leipzig).

P1060906.JPG

P1060907.JPG

P1060905.JPG

20:29 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

21 mai 2012

NOUVELLE CREATION : L'ELEPHANT D'ASIE EN MARCHE

Voici une nouvelle petite (10 cm de haut) création, encore en terre : un éléphant indien en marche.

P1060968 recadrée.jpg

Comme souvent après une période de quelques semaines sans sculpture, j'ai choisi de réapprendre à modeler la glaise avec un sujet "facile", que je connais bien. Du moins le croyais-je. Car il m'a finalement donné beaucoup de mal, cet éléphant !

Les différentes phases ont été l'illustration parfaite des étapes habituelles : l'appréhension avant de commencer, les doutes lorsque les premières formes encore très ébauchées apparaissent, un peu de crainte mêlée de joie quand l'animal commence à ressembler à quelque chose mais que rien n'est encore gagné, l'enthousiasme quand on sent qu'il sera réussi, une immense satisfaction lorsqu'on y met ce qu'on croit être la dernière touche, puis la désillusion quelques jours plus tard, alors qu'on a pris du recul par rapport à sa pièce et que les défauts sont criants.

Commence à ce moment-là une phase très pénible, où l'on retravaille très, très longuement ce que l'on pensait terminé, qui ressemble presque à ce qu'on l'on voulait faire mais ne donne pas satisfaction. C'est un éléphant mais il ne ressemble pas à l'éléphant que l'on voulait faire, et l'on ne sait pourquoi : sont-ce les pattes ? la tête ? la trompe ? le dos ? Cela tient parfois à un détail : un oeil à reculer de quelques millimètres, une oreille à raccourcir, un ongle à raboter... Malheur à soi quand on s'y remet à 21h : on y passe la nuit ! Pour mes dernières pièces (buffle, lionne, éléphant), j'y ai ajouté une difficulté : je ne travaille plus avec des photos mais entièrement de mémoire. Cela me donne plus de liberté mais m'oblige à tenter des améliorations parfois erronées : je creuse le dos puis finalement remets de la terre pour combler ce que je viens d'enlever, j'allonge une oreille avant de la diminuer...

De plus, un petit sujet est plus facile, au début du modelage, qu'une grande pièce, mais pour les finitions, c'est l'inverse : quand on a les doigts plus gros que les pattes du pachyderme, il faut beaucoup de patience et de précision. 

Plus on travaille et on manipule longtemps une pièce, plus on risque un geste maladroit. Il est vraiment désolant de casser la queue, la trompe, l'oreille sur un sujet presque terminé.

J'ai pris en photo ce fichu éléphant lors de ces dernières étapes, précisément alors que je le pensais terminé. Voici les changements intervenus. NB : mon appareil photo a tendance à déformer un peu les proportions, ce qui complique encore les choses. Une patte en réalité assez fine peut paraître étrangement épaisse sur le cliché.

 

P1060924.JPG

Les défauts qui sont apparus au stade ci-dessus sont les suivants : la croupe est trop arrondie, le bas des pattes postérieures est trop épais, les pattes antérieures sont trop rectilignes, le dos n'est pas assez creusé, la bouche doit être davantage remplie.

P1060945.JPG

Ces améliorations faites, il apparaît ci-dessus que le devant de la trompe, dans sa partie haute, est trop bombée, que l'arcade sourciliaire est trop prononcée, que les pattes postérieures sont encore trop épaisses et que les ongles trop longs.

P1060971 recadrée.jpg

La version ci-dessus aurait dû être définitive, mais 3 jours après les précédentes modifications, il y avait encore quelque chose d'anormal sur l'épaule. Je me suis aperçu qu'elle était trop marquée, trop oblique. Il a donc encore fallu la retravailler. Avant d'arriver à ce qui est enfin, je crois, la version finale, ci-dessous... Il y a un moment où il faut se résoudre à arrêter là les travaux. La perfection n'est pas encore atteinte et c'est pour cela que les sculpteurs n'aiment pas, en général, garder leurs pièces chez eux car ils voient tout ce qu'il faudrait encore faire... Comme toujours, la queue sera affinée seulement lorsque l'animal sera en bronze car sur le modèle en terre, cela risquerait de la casser.

P1070013.JPG

Et pour finir, une photo du bain des éléphants au beau zoo de Romanèche-Thorins (Touroparc), près de Macon.

IMG00191.jpg

Pour suivre l'actualité de ce site, inscrivez-vous à la "Newsletter" en saisissant votre adresse mail en haut à droite de cette page. Je n'envoie jamais plus d'une newsletter par semaine.

20:27 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)