Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 novembre 2016

CONFERENCE SUR ROSA BONHEUR A BRY DIMANCHE 20 NOVEMBRE A 15H

Je serai heureux de vous parler de la très grande artiste Rosa Bonheur (1822-1899) dimanche 20 novembre 2016 à 15h à l'occasion du 40ème Salon National des Artistes Animaliers de Bry-sur-Marne (voir la note ci-dessous).

111 Rosa Bonheur pr Anna Klumpke.JPG

Si vous avez vaguement entendu parler de Rosa Bonheur, si, la confondant avec Rosa Luxembourg, vous la prenez pour une révolutionnaire, si vous ne connaissez d'elle que le "Labourage nivernais" du musée d'Orsay, si vous avez envie de découvrir la vie stupéfiante d'une femme talentueuse, indépendante d'esprit (on pourrait même dire "une originale" !), qui possédait une véritable ménagerie dont une lionne apprivoisée, était amie de Buffalo Bill dont elle peindra le portrait, de l'impératrice Eugénie, de Sadi Carnot, qui dîna à la table de la Reine Victoria, voulut prendre les armes contre les Prussiens, obtint de la préfecture une "autorisation de travestissement" qui lui permettait de porter un pantalon pour aller roder dans les abattoirs et y observer les animaux, qui connut un immense succès en France, en Angleterre et aux Etats-Unis, qui savait aussi bien peindre et dessiner que sculpter, alors venez à cette conférence.

116 Labourage nivernais.jpg

"Labourage nivernais ou Sombrage" de Rosa Bonheur

J'illustrerai mon propos de nombreuses photographies de Rosa Bonheur, sa famille, ses amis, ses Å“uvres, etc. A l'issue de la conférence, Marie Borin, auteure du l'ouvrage de référence "Rosa Bonheur - Une artiste à l'aube du féminisme", dédicacera son ouvrage.

124 Rosa Bonheur et Buffalo Bill.JPG

Rosa bonheur, Buffalo Bill et les indiens de "Wild West Show"

513 Rosa Bonheur et le cerf mort.JPG

Rosa Bonheur peignant un cerf mort et suspendu à un arbre

Entrée libre et gratuite. Vous en profiterez pour visiter le très beau salon des artistes animaliers. dont j'ai parlé ci-dessous.

Conférence sur Rosa Bonheur

Dimanche 20 novembre à 15h

Salon National des Artistes Animaliers

Hôtel de Malestroit (en face de la mairie) - 1 Grande rue Charles de Gaulle - Bry-sur-Marne

RER A - Station Bry-sur-Marne puis bus n°120

19:27 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

40EME EDITION DU SALON NATIONAL DES ARTISTES ANIMALIERS DE BRY-SUR-MARNE

SNAA2016-Affiche-2016.jpg

Jeudi dernier, 10 novembre, s'ouvrait la 40ème édition du Salon National des Artistes Animaliers (SNAA) de Bry-sur-Marne. Il s'agit certainement du plus grand salon d'art animalier en France et l'un des plus grands en Europe par le nombre d'artistes présents, par sa durée, son caractère international (cette année, sont présents des artistes de nationalité belge, australienne, néerlandaise, britannique, suisse, polonaise, italienne, chinoise, franco-néo-zélandaise, allemande et bien sûr française) et l'on pourrait ajouter par le nombre considérable de candidats (plusieurs centaines), tous hélas ne pouvant être retenus.

P1050131.JPG

Le bel Hôtel de Malestroit où se tient le SNAA.

Rappelons que les œuvres sont présentées de manière anonyme à un jury indépendant, renouvelé chaque année, dont aucun membre n'expose au SNAA, et que les frais demandés aux artistes sont infimes (quelques dizaines d'Euros) afin qu'il n'y ait pas d'obstacle financier à l'inscription au salon.

P1050167.JPG

Après une assemblée générale où étaient présents de nombreux artistes, les portes du salon se sont ouvertes au public. L'affluence fut telle - plusieurs centaines de personnes - que les organisateurs se sont demandés s'il n'allait pas falloir bloquer les entrées !

A l'issue des discours de Michel Lasnier, Président du SNAA, et de M. Spilbauer, Maire de Bry, plusieurs prix et médailles, richement dotés pour certains, ont été remis.

P1050132.JPG

Œuvres de Thierry Benenati (Prix Sandoz 2016)

P1050152.JPG

Cette année, les invités d'honneur sont Thierry Benenati pour la sculpture (Prix Sandoz) et Hélène Legrand pour la peinture (Prix Roger B.Baron). L'invité "Coup de coeur" du Conseil d'Administration du SNAA est le photographe très réputé Vincent Munier.

P1050162.JPG

Les girafes, d'Hélène Legrand (Prix Baron 2016)

Voici un très petit échantillon des œuvres présentées, dont on pourra admirer la diversité et la qualité.

P1050133.JPG

"Besoin d'amour" - Huile de C.Pultz

P1050140.JPG

Le remarquable "Percnoptère" en bronze de M-Bronzier d'Art

P1050144.JPG

"La rieuse téméraire", acrylique de François Spreux

P1050154.JPG

"Belenos", très belle huile de Marion Tubiana

P1050155.JPG

"Le Coq", splendide terre cuite de Barbara Lacoste

P1050158.JPG

"Wann ?", peinture sur soie de Ute Bartels

P1050164.JPG

"Tête de panthère", bronze de Bruno Cognée - Prix E.Audfray 2016

P1050145.JPG

"Homard breton", aquarelle sèche de Véronique Sachoux

P1050137.JPG

"En équilibre", bronze (sur terrasse en cristal) de So

P1050142.JPG

"Varanus macraei", saisissante huile de grand format sur toile de jute, par Germano Matteo 

P1050160.JPG

"The Yellowfin Tuna", acrylique de Roger Swainston

Et comme cette édition est la 40ème, deux nouveautés importantes : d'une part un beau livre anniversaire aux Editions Abbate-Piolé, présentant l'histoire du SNAA, sa création en 1974 par Etienne Audfray, et sur une double page chacun des artistes ayant reçu le grand prix du salon.

40ansDArt.jpg

D'autre part une exposition dans les locaux de la mairie de Bry, juste en face de l'hôtel de Malestroit où se tient le SNAA. Y sont montrées des oeuvre des artistes vivants (plus quelques uns disparus, dont Guyot) ayant reçu le prix Baron ou le prix Sandoz. On peut donc admirer des tableaux de Christophe Drochon, Danielle Beck, Françoise Nesse, Valérie Glasson, etc. et des sculptures de Judith Devaux, JF Gambino, Guy Geymann, Florence Jacquesson, F.Chapelain-Midy, J.Lemonnier, D.Colcombet, etc.

P1050176.JPG

 Tête de guépard, taille directe sur bois de Lingl-Rebetez (Prix Sandoz 2005)

P1050169.JPG

"Pic noir", bronze de François Galoyer (Prix Sandoz 1991)

Y sont exposées des oeuvre des artistes vivants (plus quelques uns disparus) ayant reçu le prix Baron ou le prix Sandoz. On peut donc admirer des tableaux de Christophe Dochoin, Danielle Beck, Françoise Nesse, Valérie Glasson, etc. et des sculptures de Judith Devaux, JF Gambino, Guy Geymann, Florence Jacquesson, F.Chapelain-Midy, J.Lemonnier, D.Colcombet, etc.

P1050173.JPG

"Les macareux", bronze de Jean Lemonnier (Prix Sandoz 2002)

Grand élan 5 light.jpg

"Le grand élan", bronze de Damien Colcombet (Prix Sandoz 2013)

P1050168.JPG

"Tatanka", de Françoise Nesse (Prix Roger B.Baron 2012)

C'est donc en réalité une double exposition qui se tient cette année à Bry, événement à ne pas rater.

Bry-sur-Marne est à deux pas de Paris, sur la ligne A du RER, à 10 mn de la station Gare de Lyon. A Bry, un bus vous dépose devant la Mairie.

Je serai présent au SNAA les 18, 19 et 20 novembre.

Toutes les informations sur : http://www.artistes-animaliers.com/

18:49 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

08 novembre 2016

NOUVELLE CRÉATION : "COQUET, GRAND TAUREAU CHAROLAIS"

Après les trois buffles d'Afrique de l'ouest, j'ai continué dans la veine bovine en réalisant un sujet déjà abordé il y a exactement 10 ans mais qui me tient à cœur : le taureau charolais.

P1050105 détourée.jpg

Tout le monde connaît ces grands animaux de couleur crème que l'on voit maintenant dans la plupart de nos régions, bien qu'ils soient originaires, comme leur nom l'indique, de la région de Charolles en Saône-et-Loire, précisément de la vallée de l'Arconce. Comme je manquais de photos de vrais taureaux charolais, j'ai sollicité Guillaume Mateuil, éleveur, précisément installé entre Paray-Le-Monial et Montceau-les-Mine, au cœur de cette magnifique région d'élevage. Merci à lui pour ces images impressionnantes de ses pensionnaires.

Guillaume Mateuil 3.jpg

Photo G.Mateuil

Les charolais, race à viande, se sont ensuite répandus dans le Nivernais, en absorbant des variétés locales. Quelques tentatives de croisement avec la race anglaise Durham ont été menées, comme pour beaucoup de races françaises, mais elles ont vite été abandonnées.

P1050476.JPG

Si l'on se réfère à "L'inventaire des animaux domestiques en France" de Alain Raveneau (Nathan - 1993), voici les caractéristiques du charolais type : un animal de grande taille (jusqu'à 1,45 m au garrot et 1650 kg pour les taureaux, 1200 kg pour les vaches), à poitrine ronde, dont le dos, les reins et le bassin doivent former une table supérieure large et musclée.

P1050464.JPG

Les éleveurs recherchent une culotte rebondie et bien descendue. Les membres sont courts, bien d'aplomb, et le squelette est fort. La robe, y compris les cornes et le museau, sont de couleur uniformément crème. Impossible de le confondre avec un taureau comme celui-ci, par exemple, qui doit être un Aubrac :

P1060079.JPG

Le taureau charolais est donc un poids lourd en comparaison des races Blonde d'Aquitaine, Limousine, Parthenaise, Aubrac, etc. mais il peut être dépassé par les plus gros taureaux Maine-Anjou.

Guillaume Mateuil 2.jpg

Photo G.Mateuil

Wikipedia ajoute les caractéristiques suivantes : tête relativement petite, courte, à front large, plat voire légèrement concave, cornes allongées, oreilles minces, membres courts sans excès de finesse, encolure courte peu chargée de fanon (quand il ne s'agit pas des dents de certaines baleines, le fanon est la peau qui pend sous la gorge).

P1050107 détourée.jpg

Les taureaux charolais sont souvent assez paisibles mais leur masse peut toutefois les rendre dangereux. C'est pourquoi on leur passe un anneau dans le nez, zone sensible, ce qui permet de les mener par une chaîne reliant cet anneau aux cornes. C'est ce que j'ai représenté sur mon taureau.

Guillaume Mateuil 1.jpg

Photo G.Mateuil

Pour les manipulations ou les présentations en concours, les taureaux ont généralement un licol en cuir. Le licol charolais traditionnel se caractérise par une sorte de triangle de cuir juste au-dessus du museau.

P1050113 détourée.jpg

Et pourquoi ce taureau s'appelle-t-il Coquet ? Simplement parce que j'ai observé bien souvent que plus ces animaux sont lourds, puissants, impressionnants, plus leur nom semble ridicule : Mimosa, Plume, Arlequin, Mozart... Alors pourquoi pas Coquet ?

Guillaume Mateuil 4.jpg

Photo G.Mateuil

Dimensions : 45 cm (long) x 25 cm (haut) x 15 cm (prof.)

17:19 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (4)

02 novembre 2016

NOUVELLE CRÉATION : "TROIS BUFFLES D'AFRIQUE DE L'EST"

Voici une nouvelle création de l'un de mes animaux préférés : le buffle d'Afrique de l'Est.

Trois buffles d'Afrique 1.jpg

C'est un animal que j'aime pour sa puissance, son intelligence qui en fait l'un des animaux les plus redoutés des chasseurs, son aspect massif, l'harmonieuse courbe de ses cornes. Chez les animaux adultes, les cornes sont larges et plates sur le front, formant parfois un bandeau quasi-ininterrompu, puis elles s'arrondissent en descendant, repartent vers le haut et légèrement vers l'arrière en pointes fines. Dans la partie la plus large, chez les vieux buffles, les cornes présentent un relief tourmenté qui les fait ressembler à du vieux bois. 

P1070682.JPG

Magnifique trophée de buffle du Cap (envergure : 100 cm)

P1070687.JPG

Pour mémoire, il existe deux genres de buffles : d'une part les buffles d'Asie (Bubalus), parmi lesquels le buffle d'eau qui a également été importé en Australie et dont le cornage peut atteindre d'incroyables dimensions, d'autre part les buffles d'Afrique (Syncerus). Je créerai probablement un jour un buffle d'Asie, pour le plaisir de modeler les immenses cornes en croissant de lune et parce que le Buffle d'eau de Antoine-Louis Barye est l'un de ses plus beaux modèles. Mais ici, c'est au buffle africain que je me suis intéressé.

FH000008 rognée.JPG

Un superbe buffle équinoxial mâle ( Ziniaré - Burkina Faso) - La différence avec le buffle d'Afrique de l'Est, notamment sur les cornes, est évidente.

Le genre Syncerus se divise en cinq sous-espèces mais en pratique on en retient essentiellement trois : le buffle équinoxial que l'on trouve à l'ouest du continent africain (Burkina, Bénin, etc.), le buffle nain des forêts du centre de l'Afrique, animal vif et très combatif, et le buffle du Cap ou de Cafrérie, à l'est (Kénya, Tanzanie, etc.). C'est celui dont la silhouette est la plus connu : il ressemble à un gros bloc de pierre gris ou noir, et sa tête est ornée de deux longues cornes dont les extrémités descendent bas de chaque côté des tempes. C'est le géant de l'espèce, qui peut atteindre 900 kg.

Trois buffles d'Afrique 2.jpg

En créant mes trois buffles, je me suis souvenu de ces trois animaux rencontrés en 1990 dans le cratère du Ngorongoro en Tanzanie : trois brutes épaisses, trois rochers gris salis par la boue, trois combattants aux cornes brisés pour certains, trois personnages irascibles, bref trois individus à ne pas trop irriter...

3 buffles Tanzanie 1990.jpg

Cratère du Ngorongoro - Tanzanie - Avril 1990

Bien souvent, les buffles mâles qui ne vivent plus dans le troupeau vont par deux : un vieux sage et un "page" plus jeune et plus fougueux qui saura se battre pour défendre son compagnon. Mais là, ils étaient trois et c'est donc ce trio qui m'a inspiré.

Il y a le "vieux", dont le fanon sous la gorge est plus lâche, le dos plus voûté. Seule marque d'agacement face à l'observateur : un postérieur levé. Au milieu, un animal dans la force de l'âge, qui lève haut la tête dans une attitude menaçante, et à ses côtés un autre buffle adulte qui secoue son lourd cornage. 

Trois buffles d'Afrique 4.jpg

J’extrairai probablement l'un de ces trois animaux pour le faire agrandir.

Grand buffle d'Afrique tête levée.jpg

Dimensions de l'ensemble des trois buffles : environ 33 cm de long x 30 cm de haut x 35 cm de large.

14:25 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

27 octobre 2016

ET PENDANT CE TEMPS-LA, LA GIRAFE GRANDEUR NATURE SE CONSTRUIT...

Les retouches sur le girafon en cire sont terminées. Les différents blocs sont donc partis à la fonte. Et voici déjà la tête en bronze, qui pèse fort lourd !

P1040143.jpg

P1040492.JPG

Pendant ce temps, l'imprimante 3D en cire continue son travail sur la grande girafe. Voici une demi-tête (partie arrière de la tête, présentée verticalement). Il faut un peu d'imagination pour comprendre de quoi il s'agit mais cela montre le travail important qui reste à faire pour redonner de la vie à l'animal. Plus bas, le début de l'impression d'un nouveau morceau.

P1040487.JPG

P1040488.JPG

Fonderie Barthélémy Art à Crest (Drôme)

 

17:30 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)