Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 septembre 2010

RENTREE ANIMALIERE

P1030524 redimensionnée.JPG

Le temps maussade, en attendant les beaux jours du mois de septembre, nous confirme que la rentrée est bien là et c'est l'occasion d'établir le programme de l'année à venir. De nombreux projets sont déjà en route et devraient se réaliser d'ici Noël. Les voici, agrémentés de quelques photos prises cet été :

En octobre, "le Guépard" et "la Lionne Laetitia" seront fondus et je présenterai les photos sur le site. D'autres sujets sont en préparation.

Pour la troisième année, participation au Salon des Artistes Animaliers de Bry-sur-Marne, en novembre-décembre 2010.

Exposition début novembre à Wasquehal à côté de Lille, avec la Galerie Din'Art.

P1030669.JPG

Troisième participation à la très belle Vente d'art animalier de l'étude Eve, à l'Hôtel Drouot à Paris, le 22 novembre. Des bronzes seront également présentés lors d'une vente à l'Isle-Adam (Val d'Oise) le 26 septembre.

Un exemplaire du "Grand Socrate" de 1m50 de haut est à la fonte. Il devrait être livré fin octobre et sera visible à la Galerie Michel Estades à Lyon.

En 2011 probablement, expositions à Paris et Toulon.

P1030520 compressée.JPG

Et toujours de nombreuses "expertises" de bronzes animaliers anciens. Je reçois de plus en plus de demandes - plusieurs par semaines - auxquelles je réponds toujours. Les plus belles pièces font l'objet d'une note sur le site. D'ici quelques jours, je présenterai deux très beaux sujets : "Jack Cob tondu" de Gaston d'Illiers, et "Cheval et palefrenier" d'Isidore Bonheur.

P1030687.JPG

Je suis heureux de constater la croissance constante de la fréquentation de ce site et du nombre de pages vues. En août, mois pourtant calme d'habitude, plus de 19 000 pages ont été vues, ce qui constitue le record de ce site.

P1030841.JPG

Enfin, je garde toujours en tête le projet d'édition des "Mémoires d'un sculpteur animalier". Je vais probablement, dans un premier temps, le faire paraître en feuilleton, page après page, sur mon site. 

 Merci de l'intérêt que vous portez à mon site et à l'art animalier en général. 

22:06 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

18 juillet 2010

LE GUEPARD

Une nouvelle création : le Guépard.

Ce fut l'un de mes premiers essais en sculpture, il y a bien longtemps, mais devant le peu de ressemblance avec la réalité, j'avais détruit mon travail. Je crois que cette fois, c'est mieux. Il s'agit d'une petite pièce ; environ 10 cm de haut. Je sens que la lionne et le guépard me donnent envie de créer une série de fauves : lion, tigre et léopard, voire hyène et lynx seront peut-être les prochains sujets.

P1030534.JPG

On confond parfois guépard, jaguar et léopard. Pourtant, si léopard et du jaguar sont effectivement proches, le guépard s'en distingue nettement. Alors que le léopard - ou panthère - possède une silhouette arrondie, puissante, souple, le guépard ressemble à un lévrier avec une tête réduite et museau très court. Doté d'un puissant "coffre", d'une taille de guêpe, de longues pattes fines aux griffes non rétractiles - d'où son Acinonyx jubatus, le premier mot signifiant "griffes sans mouvements" - il donne une impression de fragilité bien éloignée des grands fauves. La robe du guépard présente des petites taches rondes ou ovales.

Le guépard mesure 70 à 95 cm au garrot, 120 à 150 cm de long sans compter environ 80 cm de queue. Celle-ci est épaisse et fournie, lui servant de balancier dans les tournants de ses courses folles.

Car le guépard est bien connu pour être l'animal terrestre le plus rapide : plus de 110 km/h en vitesse de pointe. Il monte à 90 km/h en 3 secondes et le record du 100 mètres est de 6 secondes et 13 centièmes (par comparaison, bien que cela n'ait guère de sens, un homme descendant en dessous de 10 secondes est un excellent sportif de haut niveau).

P1030539.JPG

Le guépard se domestique bien et de nombreux peuples l'ont utilisé pour la chasse. Marco Polo a rapporté que l'empereur Kubilaï Khan en possèdait des centaines. On pense d'ailleurs que ces captures à très grande échelle ont contribué à appauvrir le patrimoine génétique de cette espèce, aujourd'hui menacée.

On trouve des guépards dans une grande partie de l'Afrique, et même au Sahara où il présente une robe extrêmement claire, mais aussi en Asie. En Afrique septentionale, certaines possèdent une très belle robe, marquée de longues tâches et de rayures, qui leur vaut le nom de "guépard royal".

Grâce à sa pointe de vitesse, le guépard est bien équipé pour la chasse : il s'approche le plus possible de sa proie - généralement de petites gazelles - puis fonce et la renverse en la bousculant (à 100 km/h, çà fait un choc !) ou en lui crochetant une patte. Toutefois, comme pour les autres fauves (cf. ma note précédente sur la chasse des lionnes), le succès n'est pas toujours au rendez-vous et l'on considère qu'un excellent chasseur a un taux de réussite de 40%. En effet, il ne peut tenir plus de quelques secondes son allure.

P1030541.JPG

Et quand il a tué une proie, le pauvre guépard n'est pas à l'abri des ennuis. Essouflé, il ne peut manger avant de longues minutes pendant lesquelles lions, léopards, hyènes et même vautours risquent de lui voler son butin. Avec ses 50 kg, ne sachant pas grimper aux arbres à la différence du léopard, n'ayant pas une forte machoire ni des griffes acérées, il ne peut alors que se retirer. Et pour comble de malheur, ajoutons que les jeunes guépards sont fréquemment sujets au rachitisme.

Finalement, le guépard me fait penser à ces extraordinaires prototypes de voiture ou d'avion, capables d'établir ponctuellement des records mais qu'on ne peut mettre en production car trop fragiles.  J'ai voulu rendre la finesse et la puissance, la fragilité et cet air maniéré des guépards, qui ont toujours un air un peu lointain voire hautain d'aristocrates égarés malgré eux parmi les brutes épaisses.

P1030544.JPG

21:15 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (1)

18 juin 2010

LA LIONNE LAETITIA

Une nouvelle création : "La Lionne Laetitia".

P1030450 light et recadrée.JPG

Je suis heureux d'avoir enfin réussi un fauve car les précédents essais n'ont rien donné. Cette fois, après avoir eu des difficultés avec le cou, les cuisses, la tête, j'ai compris la morphologie de ces animaux et je rêve déjà de guépards, léopards, tigres, lions... 

J'aime bien les lionnes, avec leur instinct maternel, leur puissance, leurs facultés de tueuses professionnelles. Sur cette pièce, la lionne est en alerte, probablement concentrée sur un troupeau de zèbres ou de gnous, s'efforçant de repérer sa future proie : un jeune, un vieil animal, une bête malade ou blessée qui s'enfuira moins vite que les autres.

Les lionnes mesurent environ 1m60 à 1m90 de long sans la queue (qui mesure environ 80 cm) et 1m10 au garrot. Elles pèsent 120 kg à 140 kg, ce qui est beauoup moins que les mâles, dont le record mondial pesait 313 kg. Une lionne peut atteindre 60 km/h, ce qui lui permet de rattraper la plupart des grandes antilopes, mais pas les plus légères.

P1030447 light et recadrée.JPG

Les lionnes n'ont pas la grâce féline des tigres ni la souplesse des panthères. La moitié antérieure des lionnes est puissante, robuste, assez lourde : la tête est large, le cou épais, les pattes avant aussi. Le dos est généralement assez ensellé, le ventre arrondi et les omoplates sont très saillantes. En revanche, l'arrière-train est plus léger et les cuisses sont relativement fines et surtout très longues. Les oreilles sont très mobiles. Les griffes sont rétractiles, comme celles de la plupart des fauves à l'exception du guépard. Les lions ont souvent la gueule entrouverte, les commissures des lèvres pendantes, ce qui leur donne un air assez méchant.

P1030440 light et recadrée.JPG

Les lionnes sont courageuses : elles affrontent les mâles qui s'en prennent à leurs petits et généralement mènent les actions de chasse. Toutefois, les lions arrivent souvent en renfort quand elles sont en difficulté, assigées par les hyènes, par exemple - lions et hyènes se livrent une guerre permanente et sans merci - ou bien aggrippées au dos d'un buffle qu'elles ne parviennent pas à faire tomber.

On s'étonne parfois que les lionnes ne soient pas plus efficaces à la chasse. Mais il faut bien comprendre que la chasse est pour elle, à chaque fois, une opération très risquée, où elles peuvent être tuées ou blessées. Un coup de corne, même d'une petite antilope, une ruade de zèbre, une morsure de hyène, même un piquant de porc-épic dans une patte provoquent souvent une blessure qui empêche l'animal de chasser et le mène donc tout droit à la mort dans les terribles souffrances de la faim.

P1030446 light et recadrée.JPG

La langue des lions est recouverte de papilles cornées extrêmement dures, qui leur servent nottament à nettoyer leur fourrure. Quand un lion a tué une proie, il commence généralement par la lècher, mais sa langue est si dure que cela a pour effet de lui arracher littéralement la peau.

Les lions vivent presque tous en Afrique, où leur population serait maintenant en danger. Il existe une réserve en Inde, à Gir, où survivent environ 300 lions de l'espèce asiatique. Jusqu'au 1er siècle après JC, on trouvait des lions dans le sud de l'Europe. Le lion de l'Atlas n'existe plus que dans les parcs et zoos ; il en existe un spécimen au parc de la Tête d'Or à Lyon, dont voici une photo. Les lions se reproduisent très bien en captivité, où leur espérance de vie dépasse 30 ans contre 16 à 20 ans en liberté.

Lion Tête d'Or.JPG

Et pour terminer, un trait caractéristique du courage des lionnes : les chasseurs savent bien que lorsque la lionne est blessée ou tuée, le lion fuit. Mais si le lion est victime des chasseurs, la lionne charge et venge son mâle.

Et pourquoi ma nouvelle pièce s'appelle-t-elle Laetitia ? Parce que c'est le prénom de la petite fille de 5 ans qui m'a demandé il y a quelques jours de lui modeler une lionne...

21:09 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

15 juin 2010

L'ELEPHANT SE RELEVANT ET LE TAPIR EN BRONZE

Dans leurs albums respectifs, à droite sur cette page, vous pourrez voir les photos des deux pièces sorties tout récemment de la fonderie : L'Eléphant d'Afrique se relevant et le Tapir malais et son petit. Après un essai malheureux, j'ai renoncé à patiner celui-ci en noir et blanc car le résultat n'était pas fameux. Il a donc une patine noire classique.

P1030367 recadré.JPG
P1030399 recadrée.JPG

20:35 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

14 juin 2010

EXPOSITION A TOULON

La galerie Michel ESTADES à Toulon vient d'inaugurer une exposition de groupe. Parmi les oeuvres des peintres et sculpteurs présentées, une douzaine de bronzes, dont les dernières créations, seront exposées.

Galerie Michel ESTADES - 22 rue Henri Seillon - 83000 TOULON - 04 94 89 49 98

15 juin-17 juillet et 3-14 août 2010

carton-GME-Toulon-recto_verso-2.jpg

20:40 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)