Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 novembre 2008

RHINOCEROS NOIR D'AFRIQUE

Dans l'album-photo, une nouvelle pièce : le rhinocéros noir d'Afrique.

Lorsque j'ai fait le Rhinocéros blanc, j'avais exprimé le souhait de continuer un jour la série des principales espèces. C'est en partie fait, avec le Rhino indien et maintenant l'autre rhino d'Afrique : le noir. Un jour peut-être m'attaquerai-je aux rhino de Java et Sumatra, beaucoup plus petits.

J'ai toujours trouvé étonnant que le nom scientifique du rhino blanc et du rhino noir - respectivement Ceratotherium Simum et Diceros Bicornis - soient si différents, pour des animaux quand même très proches, mais c'est ainsi.

J'ai déjà expliqué (cf. ma note du 12 janvier 2007 sur le rhino blanc, dans les Archives) la raison erronée qui a poussé les Anglais à qualifier de blanc et noir des animaux qui ont une couleur analogue. Les Allemands sont plus exacts en appelant l'un - le blanc - "Rhino à gueule large" et l'autre "rhino à gueule pointue". C'est en effet la principale différence, le rhino noir ne broutant pas l'herbe mais cueillant avec la lèvre supérieure les rameaux des arbustes de la savane.

Le rhino noir pèse de 1500 kg à 1800 kg contre 2 000 Kg pour son cousin. Il est également plus petit et ne possède pas cette curieuse bosse entre le garrot et la tête. On peut donc dire qu'il a une ligne plus harmonieuse. L'empreinte des pieds n'est pas tout à fait identique, celle du noir étant plus ronde.

Dans son "Encyclopédie des animaux de grande chasse en Afrique", Pierre-Alexandre Fiorenza écrit ceci : "C'est un animal bizarre, sujet à des lubies. Mis en présence de l'homme, il peut tout aussi bien rester à le contempler ou charger furieusement. Ses réactions sont totalement imprévisibles. Toutes les manifestations insolites sont pour lui d'un extrême intérêt, car il est très curieux". On le voit d'ailleurs peu dans les zoos car il est beaucoup moins placide que le blanc.

La longueur record pour sa corne est de 138 cm (femelle trouvée morte au Kénya en 1902), soit un peu moins que le record de rhinocéros blanc (158 cm sur un animal tué en 1898).

Le modèle encore en terre que je présente subira quelques améliorations à la fonte : la corne sera évidemment affinée au bout et les pieds reposeront parfaitement sur le socle, ce qui n'est pas le cas actuellement sur le modèle en terre.

 

06 novembre 2008

ARTS ANIMALIERS A BRY-SUR-MARNE

Le Salon des Arts animaliers de Bry-sur-Marne ouvrira ses portes le 15 novembre 2008 pour sa 32ème édition. L’exposition d’une centaine d’œuvres réalisées par presque autant d’artistes – peintres, sculpteurs, photographes, etc. – se tiendra à l’Hôtel de Malestroit, 2 Grande Rue Charles De Gaulle (en face de la mairie) à Bry (à 10 mn de RER de la Gare de Lyon). Renseignements au 06 73 30 46 88

Vous pouvez consulter la liste des artistes de l’an passé ("dernière édition") à l’adresse internet suivante :

 

 http://www.artistes-animaliers.com/

 

 

Chaque année, les organisateurs reçoivent environ 200 dossiers et en retiennent environ la moitié, chaque artiste ne présentant qu’une œuvre, exceptionnellement deux voire trois. Les œuvres peuvent être achetées.

 

J’expose pour la première fois à ce Salon, où sera présenté le Rhinocéros blanc d’Afrique.

 

Le livre "Art Animalier - Artistes contemporains" y sera présenté en avant-première par les Editions Abbate-Piolé.

 P1000579.JPG

20:46 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, animaux, nature, bronze, sculpture

05 novembre 2008

7,2 TONNES D’IVOIRE VENDUES

Lu dans Le Monde daté du 31 octobre : une grande vente d’ivoire a eu lieu en Namibie le 28 octobre. Les 7,2 tonnes de défenses ont été légalement vendues avec l’assentiment de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces en danger), affiliée à l’ONU. Les acheteurs sont exclusivement chinois et japonais et ont interdiction de revendre l’ivoire hors de leur pays. La vente a rapporté 1,2 millions de dollars soit 86 Euros le kilo d’ivoire, ce qui est moins que prévu.

 

D’autres ventes importantes auront bientôt lieu au Botswana, Zimbabwe et Afrique du Sud, l’ivoire ne venant pas du braconnage mais d’animaux morts naturellement ou abattus par les autorités. Il y aurait plus de 300 000 éléphants en Afrique Australe, précise Le Monde.

03 novembre 2008

TOUS LES BRONZES EN PHOTOS

Le très bon photographe lyonnais Guillaume Raulet ayant terminé son travail, tous les bronzes - à l'exception du babouin sur son rocher, non disponible en ce moment - sont maintenant présentés avec de bonnes photos. Il y en a moins qu'avant pour chaque modèle, mais elles sont de bien meilleure qualité. A voir dans les album-photos.

Les prochaines notes :

- Salon des Arts animaliers de Bry-sur-Marne

- Le sculpteur Pompon

- Le prix de l'ivoire en baisse

- Un nouveau site, complémentaire de celui-ci

- La sortie du livre "Art animalier - Artistes contemporains"

18:37 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

30 octobre 2008

MAMMOUTH EN BRONZE

L'album-photo du Mammouth laineux contient maintenant les photos de la pièce en bronze. Pour en savoir plus sur cet étonnant animal, se référer à ma note sur le sujet (3 juin 2008).

Je viens de terminer "Durrell en Russie" de l'excellent Gerald Durrell (il faut lire à tout prix "Ma famille et autres animaux") et j'y ai trouvé une amusante anecdote au sujet du Mammouth. Survolant en hélicoptère des lacs russes peu profonds , Durrell s'extasie sur les défenses et les os de Mammouth reposant sur le fond et que, de haut, on aperçoit par transparence. Pour plaisanter, il raconte qu'il aimerait qu'on lui offre l'une de ces défenses comme souvenir de son long voyage en Russie (plus exactement en URSS d'ailleurs).

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'un soir, on lui en offrit effectivement une de très grande taille - d'après la photo au moins deux mètres de long - gravée à son intention. Malheureusement, il ne pourra la raporter à son zoo de Jersey, pour des raisons que j'ignore, soit du fait de sa taille soit parce que cela nécessiterait des autorisations qu'il n'a pas eu le temps d'obtenir.

22:37 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)