Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 mars 2010

DES PHOTOS DE QUALITE

Il est très difficile de faire de bonnes photos des bronzes car les reflets et la masse de l'objet nécessitent un éclairage bien spécifique. Rien ne vaut l'éclairage naturel, mais il est difficile d'installer un petit studio photo en plein air quand on habite en ville.

Lorsque de nouveaux bronzes arrivent de la fonderie, je fais moi-même les photos, le mieux possible, mais ce n'est pas extraordinaire. Alors quand j'ai une dizaine de nouvelles pièces, je les porte chez un photographe professionnel (Guillaume Raulet, à Lyon) qui est maintenant expert en ce domaine. A tel point qu'une de mes galeries fait maintenant régulièrement appel à lui.

Je viens de mettre les photos de Guillaume dans les albums photos des dernières réalisations - vautour, phacochère, Aristote (si difficile à "capter"), vaches, etc - et de certaines plus anciennes. En voici quelques-unes, prises sous des angles inattendus.

DSC09572.JPG
DSC09413.JPG
DSC09525.JPG
DSC09388.JPG

01 février 2010

TRAVAUX EN COURS...

Un sujet en cours de modelage, encore loin du résultat final. J'ai une petite idée pour la suite mais y arriverai-je ? A suivre d'ici une ou deux semaines.

P1020762 compressée.JPG

28 avril 2009

KENYA : LA FAUNE DECLINE

J'ai relevé dans Le Monde du 25 avril 2009 un article attristant :

A côté d'une superbe photo de migration de gnous traversant une rivière qui est sans doute la rivère Mara, un petit paragraphe intitulé "La faune sauvage décline au Kénya".

Il y est expliqué que les populations de gnous, zèbres, gazelles, girafes, antilopes, phacochères - bref de tous les grands ongulés de la savane - diminuaient de façon très importante au Kénya. Selon les résultats d'une étude sur une quinzaine d'années de l'Institut international de recherche sur le bétail financée par le WWF, les pertes dans la réserve de Masaï Mara seraient de l'ordre de 67% pour les impalas (grandes gazelles), 80% pour les phacochères, 95% pour les girafes.

Le réchauffement de la planète n'est pas en cause, pour une fois, mais cette chute viendrait de l'augmentation régulière de la population masaï, des pasteurs, sur les terres des réserves.

Impossible de porter un jugement moral sur ces faits : les Masaï, très appauvris, n'ont-ils pas le droit de survivre ? La vie des hommes ne vaut-elle pas plus que celle des animaux ?

Mais c'est juste triste. Je me souviens d'avoir fait des photos dans cette réserve couverte d'herbivores, et notamment d'une scène où l'on voyait un gnou, un éléphant et une girafe regroupés sur un petit espace.

J'ai également eu confirmation, par un autre canal, que la situation des lions sauvages commençait à être précaire en Afrique. Je précise "sauvages" car en captivité les lions se reproduisent si facilement que c'est le cauchemar des directeurs de zoo, qui ne savent plus quoi en faire. Inutile d'imaginer en relâcher en Afrique : ils ne savent pas chasser et cela coûterait trop cher.

05 novembre 2008

7,2 TONNES D’IVOIRE VENDUES

Lu dans Le Monde daté du 31 octobre : une grande vente d’ivoire a eu lieu en Namibie le 28 octobre. Les 7,2 tonnes de défenses ont été légalement vendues avec l’assentiment de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces en danger), affiliée à l’ONU. Les acheteurs sont exclusivement chinois et japonais et ont interdiction de revendre l’ivoire hors de leur pays. La vente a rapporté 1,2 millions de dollars soit 86 Euros le kilo d’ivoire, ce qui est moins que prévu.

 

D’autres ventes importantes auront bientôt lieu au Botswana, Zimbabwe et Afrique du Sud, l’ivoire ne venant pas du braconnage mais d’animaux morts naturellement ou abattus par les autorités. Il y aurait plus de 300 000 éléphants en Afrique Australe, précise Le Monde.

25 août 2008

VIVE LA RENTREE !

Et voilà déjà la rentrée !

Les projets artistiques pour cette année scolaire sont nombreux :

  • de nouvelles créations,
  • le Salon d'Art animalier de Bry-sur-Marne en novembre-décembre - c'est un évènement incontournable pour les artistes animaliers - le jury ayant sélectionné le Rhinocéros d'Afrique pour l'exposition,
  • une exposition à Lyon en janvier ou février (galerie Estades),
  • la présentation de mon travail dans un livre à paraître sur l'art animalier,
  • quelques ventes aux enchères,
  • peut-être une exposition à Paris,

et sur ce site : 

  • une rubrique "Envoyez-moi vos photos de bronzes animaliers",
  • une rubrique de photos animalières,
  • la parution des meilleures pages d'un livre rare : les Mémoires d'un sculpteur animalier du début du siècle, livre déniché à Lyon et dont nul n'avait apparemment entendu parler.

La rentrée commence bien, grâce au numéro d'août de "Chassons.com", revue cynégétique diffusée exclusivement par Internet, et qui consacre sa rubrique "L'artiste du mois" à mon travail. Vous pouvez la retrouver à cette adresse : www.chassons.com (sélectionner l'onglet "Magazine").

A signaler aussi en juillet la vente du Rhinocéros blanc d'Afrique à la salle des ventes d'Arles (Holz-ArTles Enchères). C'est ainsi la 3ème pièce vendue en salle des ventes cette année. Fin juin, avait été vendu à Villefranche/Saône le petit éléphant d'Afrique "Le Grand porteur" mais comme on le voit ci-dessous, le compte-rendu dans la Gazette de Drouot comporte une erreur : elle annonce la vente de "L'éléphant d'Asie au cirque".

"Donnons deux enchères pour la vente d'art contemporain et de nouveaux créateurs avec les 2 000 euros payés pour une coiffeuse belle de Jour par Antoine Brac de la Perrière et Éléphant d'Asie au cirque par Damien Colcombet, fonte Barthélemy, bronze 2/8, était emporté à 850 euros" [un peu plus de 1000 Euros frais compris]

"L'Eléphant au cirque" à 1000 Euros, ça aurait été une belle affaire pour l'acheteur !

Pour recevoir régulièrement les dernières notes parues sur ce site, saisissez votre adresse email en haut à droite de cette page, dans la rubrique "Newsletter". Vous en recevrez au maximum une par semaine et pourrez vous désinscrire à tout moment.